Tariq Ramadan : Il devra encore rester en prison

Tariq Ramadan : Il devra encore rester en prison

Une cour d'appel française a rejeté jeudi l'appel de Tariq Ramadan, un influent réformiste islamique, refusant sa quatrième demande de libération, après avoir été accusé d'agression sexuelle.

Affaire Tariq Ramadan : l’accusatrice gagne une petite bataille (mais pas la guerre)

Ramadan petit-fils de l’égyptien Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans et professeur d’études islamiques contemporaines à l’Université d’Oxford, après une année de dénégation de quelques relations répréhensibles, a admis le mois dernier avoir eu des relations sexuelles consenties avec les deux femmes qui avaient porté plainte contre lui pour viol en 2017, mais a fermement nié tout acte répréhensible et poursuit en justice l’une de ses accusatrices pour diffamation.

Aussi la justice française, selon une source d’une Agence française de Presse,  a-t-elle rejeté sa demande de libération au motif que  la détention était toujours « nécessaire », vu les « risques de pression sur les plaignants » et la nécessité « d’éviter une éventuelle récidive ».

Le prédicateur aurait, profitant de sa position, abusé de Henda Ayari, 41 ans, ancienne musulmane salafiste devenue militante féministe à Paris et celle qu’on connait sous le nom de Christelle, convertie à l’islam et handicapée à la suite d’un accident de voiture, à Lyon.

L’avocat de Ramadan, Emmanuel Marsigny, interrogé sur le subit revirement de son client, répondait que  le professeur « voulait protéger sa vie privée, il voulait protéger sa famille. Il avait l’impression que, quoi qu’il en soit dit, il serait de toute façon considéré comme coupable ».

Et Marsigny d’ajouter que les SMS échangés avec le plaignant à l’automne 2012, quelques mois après le viol présumé, témoignaient, selon lui, d’une relation consensuelle.

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire

    tariq ramadan n a jamais de rapports sexuelles avec ces deux femmes
    avec le bagage q il a ds la tete surement il a derangé certain loby avec ses debats sur toutes les chaines française sur l islame alors ils l ont mi a l ecart une fois pour toute.

    • Avatar commentaire
      Kadikoy Il y a 6 jours

      Pauvre de toi, ici c’est la France pays des lumières, malheureusement tu sembles engourdi par ta religion. Ce type est une erreur pour l’islam. Il est exactement contre producteur de part ses déviances ***.

  • Avatar commentaire
    salah teb. Il y a 1 semaine

    heureusement qu’il est bien jugé par une justice laïque autrement s’il est jugé par la justice de sa propre langue sa sera pire pour lui

  • Avatar commentaire

    En tant qu’être humain. Je ne peux pas dire coupable ou non. Mais en France il y a une justice. Personne ne peut dire le contraire.

  • Avatar commentaire

    Quelle injustice !!!
    Être enfermé depuis presque un an pour des faits qu’on a prétendu commettre et ce sans avoir aucun élément de preuve !!!
    Liberté, égalité, fraternité ***
    (*** à la tête du client)

    • Avatar commentaire
      Besbesmoncef Il y a 1 semaine

      Il aurait plus sanctionné dans un pays musulman et même lynché . Il a de la chance d’être jugé en France

      • Avatar commentaire

        Il s’avère qu’on n’ait pas dans un pays musulman. De plus, vous n’avez aucune connaissance de la législation pour ce genre d’acte. Inutile de vouloir défendre l’indéfendable.
        Il faut que la justice reconnaisse ses erreurs et que ça ne reproduise plus. Il ne s’agit pas de défendre un homme mais un droit fondamental !

  • Avatar commentaire

    Hum! Il n’y a que ceux qui veulent laver plus blanc que blanc, qui sont prêts à lui jeter la première pierre.
    Ce n’est qu’un être humain.
    Tristement humain

  • Avatar commentaire
    Le CARTEL Il y a 1 semaine

    à VIE
    donnez lui “sentenced to life”

  • Avatar commentaire

    Art: 1 Phil, Ministre darmanin,Luc Besson,Georges tron et encore je peut t’en cité beaucoup on t’il le même traitement (non) inquiéte toi de cette justice qui choisi qui va ou ne va pas en prison justice impartial pour qui 

  • Avatar commentaire
    AliMehmet Il y a 2 semaines

    Comme y dit Kadikoy un islamique est irréprochable. Celui là c’est un déviant.
    أننا نقطع الكرات الخاصة بنا الله أكبر

    ‘anana nuqtie alkurat alkhasat bina allah ‘akbar

  • Avatar commentaire

    Un professeur d’études islamiques contemporaines à l’Université d’Oxford,etc, etc,,, supposé intellectuel, doit avoir un comportement irréprochable. Or c’est certainement un détraqué sexuel, fourbe et menteur. Il n’a que ce qu’il mérite. Qu’il médite dans son cachot.

  • Avatar commentaire

    l injustice Française c est honteux pour la France

    • Avatar commentaire

      Fort avec les faibles et faible avec les forts!
      l’adultère est puni de la peine de mort par le coran
      Qu’il s’estime heureux d’être en France
      Qu’il reconnaisse ses erreurs et il sera pardonné

  • Avatar commentaire

    C est vraiment scandaleux ! Dans un pays de justice et de droit on vois des traitements injuste sur quelques individus !! Et les media qui le condanent depuis le premier jour c est aussi scandaleux ! Rien qu en lisant les sms des sois disant violées on comprend que c est des relations concenti ! Ou va le monde ? Ça fait vraiment peur

  • Avatar commentaire
    Annie Louise Il y a 2 semaines

    La justice française ne fera jamais marche arrière car elle est à la solde…

  • Avatar commentaire
    Annie Louise Il y a 2 semaines

    C’est une tartuferie pitoyable et infecte qui vise les musulmans. Rien ne dit que les musulmans d’aujourd’hui ne seront pas les juifs d’hier… Nous pouvons et devons avoir peur ! Dans quelques jours, pour montrer quel camp a été choisi, le Pt Macron déploiera le tapis rouge pour le boucher de Jérusalem. C’est à pleurer ! 

    • Avatar commentaire

      Loi
      Article 1: “Etre musulman absout de tout”
      Article 2: “Si le musulman est coupable, se référer à l’article 1”
      Ouais …. mais en fait non!

  • Avatar commentaire
    Christian Il y a 2 semaines

    Tout cela devient scandaleux! La justice française peut-t’elle faire marche arrière sans se ridiculiser? A la liberté du professeur Ramadan suivra quelques règlements de compte dont les enquêteurs et les juges ne sortiront pas grandis…