Affaire des Trésors pillés en Afrique : des répercussions en Belgique avec le Roi Philippe

Affaire des Trésors pillés en Afrique : des répercussions en Belgique avec le Roi Philippe

En Belgique, le roi Philippe a confirmé qu'il ne serait pas présent à l'occasion de la réouverture de l'AfricaMuseum. En effet, selon lui, certains débats sur la restitution d’œuvres empêchent sa venue.

Belgique: il décroche son bac à 8 ans

Finalement, le roi Philippe de Belgique n’assistera pas à la réouverture de l’AfricaMuseum. En effet, ce dernier a confirmé, via son porte-parole, qu’il ne sera pas présent pour deux raisons. D’une part, les conditions à sa venue ne sont pas réunies, enfin le fait que des « débats soient en cours » a poussé le Palais à revoir sa copie.

Le roi Philippe avance deux raisons

En effet, le Palais prévoit et organise la visite du souverain, généralement deux semaines avant la date butoir. Aujourd’hui, il ne reste que trois à quatre jours avant la réouverture officielle. Résultat, difficile d’organiser toute la sécurité du roi Philippe, de nombreux manquements pourraient notamment s’en ressentir. 

Second point, des débats bien avancés en matière de restitution des œuvres sont actuellement en cours. Politiques, chercheurs et diaspora ont ainsi entamé de nombreuses négociations en vue de la restitution totale ou partielle d’œuvres exposées. Ainsi, afin d’éviter d’avoir une quelconque influence sur cette question, le roi a décidé de prendre du recul afin de ne pas être représenté lorsque d’importantes questions ne sont pas encore tranchées.

Le musée, construit dès la fin du 19e siècle a subi d’importantes rénovations et présente désormais un œil plus acerbe concernant le passif colonial de la Belgique. À ce titre, et malgré son absence, le roi a tenu à féliciter le personnel derrière ce remarquable travail.

Commentaires

Commentaires du site 0