Bénin : Le PRD est dissout depuis son dernier congrès, selon Augustin Ahouanvoébla

Bénin : Le PRD est dissout depuis son dernier congrès, selon Augustin Ahouanvoébla

Le Parti du Renouveau Démocratique n’a plus d’existence légale. C’est l’avis du député Augustin Ahouanvoébla. Le parlementaire était hier dimanche sur les plateaux de l’émission « Ma part de vérité » de Golfe TV.

Bénin : Me Adrien Houngbédji échange avec une délégation de l’Acp-Ue

Le député Augustin Ahouanvoébla n’a pas mâché ses mots sur l’émission Ma part de Vérité hier dimanche 02 décembre. Il pense que son “ancien” parti, n’existe plus légalement depuis le congrès du 27 octobre dernier. Au cours de ce congrès les militants du PRD avaient décidé  que le parti allait se fondre dans le  Bloc Républicain. « Cette déclaration au vue des exigences de la réforme du système partisan prouve à suffisance que le PRD venait ainsi de se dissoudre » estime le parlementaire.

Dès lors, poursuit-il, les militants peuvent suivre une nouvelle orientation politique. Le  PRD doit organiser un nouveau congrès pour remettre en cause les grandes décisions du 27 octobre 2018 si tant est qu’il veut redevenir un parti politique.

Adrien Houngbédji est comme un père pour moi

Mais selon l’invité, c’est le cadet des soucis du parti en ce moment vu qu’il a décidé d’aller seul aux prochaines élections législatives. Augustin Ahouanvoébla a été interrogé  sur la supposée tension qu’il y a entre lui et le leader des Tchoco Tchoco. De l’avis de l’invité « ce n’est pas encore le temps de s’exprimer sur ce sujet. Il y a plus important aujourd’hui » estime t-il.

Le parlementaire dit avoir un profond respect pour Me Adrien Houngbédji qu’il considère comme son père. Le président de l’Assemblée nationale a fait ce « qu’il devait faire » en tant que père, fait(il savoir . Le parlementaire  souhaite par ailleurs  que le PRD se fasse représenter au prochain congrès du Bloc Républicain.

Il faut noter que Augustin Ahouanvoébla est membre fondateur de l’Union progressiste. Il semble être parti du Parti du Renouveau Démocratique, un  parti a qui il dénie désormais une existence légale.

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 semaine

    Agadjavi , le seul parallelisme des formes que nous nous voyons , et que qu’une nouvelle legislature en 2019 une nouvelle legislatute vienne nous debarrasser de vos deputés **** ,***** ,***** par talon.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 semaine

    Assainir le paysage politique béninois, oui, mais pas de cette manière dictatoriale comme on le fait à présent sous l’injonction de Talon. Sans débats et sans que le grand public y soit associé. Il n’est jamais dit dans la constitution que c’est le Président de la République qui parraine les partis politiques et à leur formation. Encore une fois Talon fait violence à la démocratie au Bénin en opérant aussi visiblement un mélange des genres en obstruant ainsi le principe de la séparation des pouvoirs dans la République. C’est très grave. En réalité ce n’est pas l’assainissement pour une meilleure et transparente orientation politique qu’entreprend Talon (la démocratie ne se fonde pas sur un calcul arithmétique de la somme des partis mais plutôt sur la concordance et l’allignement idéologique) mais plutôt la destruction de l’histoire, des expériences et du parcours de quelques rares grands ensembles du pays et de leurs leaaders. Un bon assainissement du paysage politique ne devait pas dès le départ déjà départir ceux de la mouvance et ceux de l’opposition. Ce devait se fondre après débats sur le consensus national qui distinguera deux ou trois voire même quatre idéologies dans le paysage politique. Ce n’est qu’aprés une élection que puissent se distinguer une opposition et une majorité. Contrairement à cela, Talon après avoir disloqué le parti du Renouveau du Bénin -la RB et le parti social démocratique -le PDS pensait pouvoir achever aussi le Parti de la Renaissance démocratique -le PRD-. Que Adrien Houngbedji et quelques rares leadders de formation politiques ont eu ce réflex de dernière minute pour ne pas se laisser ainsi phagocyter par la *** et la *** de Talon est leur mérite. L’histoire leur donnera raison.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 1 semaine

    Cet homme n’est rien qu’un ****. Tout ce qu’il a obtenu est du fait de ce parti. Il n’a jamais rien réussi: Président FBF = fiasco; Président COS-Lépi = fiasco; Ils ne sont qu’à la ***. Sans la casquette PRD, il n’aurait jamais réussi à se faire élire, mais pas comme conseil local.

  • Avatar commentaire

    Nous avons vu UBF(Union du Bénin du Futur) au temps de Kérékou, FCBE au temps de Yayi, maintenant, ce sont le parti progressif et le parti republicain avec toujours les mêmes personnes (Bruno Amoussou,……), un véritable panier à crabes, sachez que Talon ne fera pas deux mandats et ces deux partis disparaitrons avec lui

  • Avatar commentaire
    sonagnon Il y a 1 semaine

    Moi je ne suis pas un partisan de Houngbédji loin de là. Mais il était tout de même politiquement incompréhensible qu’un parti comme le PRD puisse se fondre dans un ensemble où l’identité de cette formation va Cesser d’exister du jour au lendemain.

    Et C’est quel ensemble ?

    Un ensemble sans ligne politique, qui n’a que pour seul dominateur commun Patrice Talon.

    Et qui est Patrice Talon?

    Je ne voudrais pas voir mon commentaire bloquer, en répondant à cette question.

    Dans tous les cas,à 2019 et 2021 nous allons *** cet homme qui n’a aucune référence politique que de *** la classe politique avec le produit des ***.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 1 semaine

      Pourtant l’argumentation d’Ahouanvoebla est claire comme de l’eau de roche. Ce qu’un congrès a décidé, seul un autre congrès souverain peut le remettre en cause.Simple parallelisme des formes!!!!!

      • Avatar commentaire
        sonagnon Il y a 1 semaine

        Le militantisme exige que Ahouanvoebla accompagne Houngbédji qui est au soir de sa vie.
        On l’humilie pas son père quand il est affaibli .

        Mais C’est sans compter que Ahounvoebla émarge déjà chez Talon, donc plus de conviction politique, ni de respect pour la personne qui a fait de toi ce que tu es. C’est du mercenariat. Si Non, C’est si difficile de rendre conforme un choix politique?

        On a des arguments pour tout justifier au Bénin, même l’indignité se justifie.

        Alors arrêtez !!!

        Un parti comme le PRD ne peut pas saborder pour un Patrice Talon. Il n’a pas cette importance. Quand il sera battu aux élections, vous verrez la suite.

    • Avatar commentaire

      bien dit sonagnon
      cest suicidaire
      cest comme en cote divoire le pdci ne veut pas et il a raison se fondre dans un bloc republicain avec le rdr

  • Avatar commentaire

    ”Adrien Houngbédji est comme un père pour moi” nous dit ce brutus.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 semaine

    Commentaire supprimé

  • Avatar commentaire
    La Foudre Il y a 1 semaine

    Et ainsi se termine les errances d’un vendu politique.