Au Burundi, le gouvernement du président Pierre Nkurunziza a décidé de prendre une nouvelle décision à teneur politique.

C’est une décision historique qui vient du Burundi. Le pays dirigé par Pierre Nkurunziza a en effet pris la décision de changer de capitale lors du dernier conseil des ministres qui a eu lieu ce 21 décembre. La capitale du pays passe ainsi de Bujumbura à Gitega, une décision hautement politique, qui est vient d’une promesse faite il y a une dizaine d’années par le président. Pour rappel, la ville de Gitega était la capitale du royaume avant la fin de la colonisation.

Et même si le pays ne compte presque pas d’industries, le gouvernement n’en a que faire. « Le gouvernement du Burundi vient d’adopter un projet historique fixant la capitale politique à Gitega et la capitale économique à Bujumbura » a tweeté le porte-parole du président burundais. Le gouvernement a également décidé d’y organiser les futurs conseils des ministres et de déplacer dans le pays certains ministères.

Décisions polémiques

Ce n’est pas la première fois que le pays surprend par ses décisions. L’année dernière, le pays de Pierre Nkurunziza annonçait, à la surprise générale son retrait de la CPI. Cette décision du Burundi tend à faire un retour en arrière avant la colonisation. Sur le continent, le Swaziland avait également choisi de faire un retour en arrière en changeant son nom pour l’eSwatini, le nom du royaume avant la colonisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom