Le mouvement des gilets jaunes est en train de redéfinir complètement la politique du président français, Emmanuel Macron. Alors que la journée de demain s’annonce tendue, le gouvernement se prépare à prendre de nouvelles mesures.Le renoncement aux taxes sur le prix du carburant n’a pas suffi à calmer la colère des gilets jaunes. L’accumulation des frustrations et des inégalités sociales a poussé les manifestants à intensifier leur lutte. Ils comptent maintenir la pression sur le gouvernement jusqu’à ce que toutes leurs préoccupations soient prises en compte, c’est dire qu’Emmanuel Macron n’ait plus d’échappatoire.

Dans l’urgence de trouver des solutions pour satisfaire les protestataires, le gouvernement, par l’intermédiaire de  Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a lancé un appel aux entreprises afin que celles-ci augmentent la rémunération des employés. ” Tout le monde doit faire sa part face à l’urgence sociale absolue” dira en substance Muriel Pénicaud avant d’ajouter: ” On est d’abord en urgence sociale absolue, donc en urgence économique, cette fois si c’est dans ce sens-là. Que les grandes entreprises montrent l’exemple – et il y en a beaucoup qui sont prêtes à le faire, qui le disent (…) Je sais qu’elles sont prêtes à le faire, il faut le faire.”

La ministre du travail appelle donc tout le secteur privé à participer à l’effort social en augmentant les salaires. ” Il faut y aller, tout le monde peut faire quelque chose, donc tout le monde doit faire quelque chose dans cette dynamique.”

2 Commentaires

  1. Au benin , talon lui demande plutot demande aux entreprises de financer le sport , et aux fonctionnaires aux salaires maigre , et sans garantie de l’emploi , de financer le theâtre ; le benin maudit sous talon

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom