Gilets jaunes : les chiffres impressionants des CRS

Gilets jaunes : les chiffres impressionants des CRS

La grogne sociale qui a lieu en France suite à l'augmentation des taxes sur le prix du carburant à atteint un niveau de tension extrêmement élevé ce weekend

France : le gouvernement Macron répond à une internaute en colère

Les gilets jaunes sont plus que jamais déterminés à faire barrage à l’augmentation du prix du carburant (voire au-delà). Ils se sont mobilisés encore ce samedi dans plusieurs villes françaises. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre occasionnant de nombreux dégâts matériels. Cependant, c’est à Paris que les manifestations ont été les plus violentes. Samedi la capitale française et notamment l’avenue des Champs-Élysées ressemblait à un vrai champ de bataille. Des scènes d’une extrême violence se sont produits. Un membre des forces de l’ordre, Jessy CASTANE (CRS) a accepté de revenir sur cette journée du samedi dans un entretien au journal Le Figaro.

Utilisation de 1000 grenades lacrymogène

Le CRS affirme qu’en 20 ans de carrière, c’est la première fois qu’il a dû faire face à un tel “déchaînement de violence”. Il a mis en avant la détermination des manifestants qui ont donné du fil à retordre aux forces de l’ordre. Il a aussi dit que lui et les membres de sa compagnie étaient épuisés car le samedi, ils ont été mobilisés de 4h du matin jusqu’à 23h30. Il a indiqué qu’il y avait 26 compagnies de CRS et 23 escadrons de gendarmes mobiles. Face aux manifestants Jessy Castande dira qu’ils ont dû employer les grands moyens, ainsi il a indiqué que sa compagnie a tiré plus ” de 1000 grenades lacrymogènes, dont 250 tirs au fusil “multicoups” pour faire des tirs de barrage. Nous avons aussi tiré une cinquantaine de grenades assourdissantes et 270 coups de “flash-ball”. C’est une première pour ma compagnie. À tel point que nous avons dû être ravitaillés en cours d’intervention.” déclare le CRS

Commentaires

Commentaires du site 0