Le Président Philippin coutumier des déclarations choquantes fait une nouvelle fois parlé de lui. Cette fois-ci, c’est à l’église catholique qu’il s’est attaqué. Très connu pour ses prises de positions tranchées et ses sorties provocatrices, le Président Duterte a une nouvelle fois choqué hier. Dans une déclaration au palais présidentiel, le Président Duterte s’est attaqué à l’Eglise catholique en utilisant des mots crus assurant qu’ils ne font que critiquer. Le président Duterte a tenu ses propos à cause de la position de l’église catholique qui est opposé à sa lutte contre le trafic de drogue dans le pays.

Aux philippines, les trafiquants de drogue sont traqués et rencontrent parfois la mort sur leur chemin. Le Président philippin s’est lui même vanté avoir participé à cette manière de lutter contre le trafic de drogue. Une situation qui ne fait pas plaisir à l’église catholique qui a affiché son opinion sur la question. Selon des chiffres, trois prêtres ont perdu la vie depuis décembre dernier ce qui avait amener l’opposition à fustiger la “culture de l’impunité“. En réponses les responsables de l’église ont envoyé un message fort dans un communiqué.

Duterte attaque l’Eglise catholique

Avant tout, le président Duterte a tenu a apporté des clarifications sur sa foi. Critiqué à cause d’une déclaration qui lui est attribué au sujet de Dieu, Duterte confie qu’il n’est pas athée et “qu’il n’a jamais dis qu’il ne croyait pas en Dieu“. Dans son intervention, il s’est attaqué au Dieu des catholiques et a assuré que le sien “a beaucoup de sens“. Dans un pays où 90% des philippins sont catholiques sur une population de 100 millions, le Président Duterte a appelé ses citoyens a tu3r les évêques qu’il qualifie d'”imbéciles inutiles“. Des mots durs qui risquent de faire écho pendant longtemps encore.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom