Rwanda : Un journaliste de la BBC accusé de terrorisme arrêté

Rwanda : Un journaliste de la BBC accusé de terrorisme arrêté

Les relations entre les autorités rwandaises et le diffuseur britannique BBC sont exécrables depuis 4 ans maintenant depuis que la chaîne anglaise a diffusé un documentaire embarrassant pour le président Paul Kagame. 

Bénin – Polémique autour du rapport 2018 de RSF : Armand Froger répond à Franck Kpotchémè

Le documentaire en question parlait de la responsabilité de Paul Kagame, dans l’assassinat de l’ancien président Juvénal Habyarimana, événement déclencheur du génocide de 1994. Cette tuerie de masse, l’une des plus horribles de l’histoire a fait 800.000 morts selon l’ONU.

Tout récemment, le Bureau rwandais d’enquêtes (RIB) a mis aux arrêts Phocas Ndayizera, un journaliste rwandais travaillant en tant que pigiste pour le service local de la BBC-radio. Le RIB a annoncé que le journaliste a été arrêté pour possession d’explosifs et participation à un “complot terroriste”. D’après la législation sur les mesures antiterroristes rwandaises, Phocas Ndayizera risque une peine de 20 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Dans un communiqué, l’Organisation rwandaise de la presse a exprimé son inquiétude face à cette arrestation. “Nous sommes très inquiets, étant donné la gravité des accusations. Nous espérons qu’il aura droit à un procès juste, équitable et rapide.” Présenter devant les médias jeudi, le journaliste a déclaré ne pas être au courant des faits qui lui sont reprochésLe même jour, le porte-parole du RIB a déclaré que Phocas Ndayizera a été arrêté en flagrant délit alors ” qu’il recevait les explosifs, dont de la dynamite” avant d’ajouter que le journaliste est soupçonné de collusion avec des groupes terroristes. ” Nous enquêtions sur lui et avions fait le lien entre lui et des groupes terroristes cherchant à porter atteinte au Rwanda.”

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Ce sont des fausses accusations. c’est le mode opératoire de Paul Kagame depuis très longtemps. c’est lui même le grand terroriste. C’est comme ça que Kagame a fait des génocide son fond de commerce. Kagame est un grand sanguinaire. C’est pour cela qu’ils l’ont mis à la tête de l’Union africaine par ses partenaires, pour effacer sa mauvaise image, mais la vérité finira par triompher

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 1 semaine

    De fausses accusations sont les méthodes habituelles dans une dictature, on connait comment le montage se fait. Puisque BBC ne fait pas de cadeau à Kagamé, alors ce sort du journaliste était prévisible.
    Du n’importe quoi !