USA : Alerté par un rapport, Trump ne veut pas d’une confrontation avec la Chine et la Russie

USA : Alerté par un rapport, Trump ne veut pas d’une confrontation avec la Chine et la RussieCrédits : Reuters

Un rapport du Congrès américain signale une crise de sécurité nationale sans précédent aux États-Unis ; les USA auraient du mal à s’imposer en cas de conflit ouvert avec une autre puissance. Trump fidèle à lui-même n’hésite pas à faire faire à sa politique étrangère un virage à 180°.

BMP au Bénin : Une incongruité qui consacre le recul de la démocratie

Il y a deux ans,  Trump tout à son « America first » publiait sur son media social favori, « Les États-Unis doivent renforcer et étendre considérablement leur capacité nucléaire en attendant que le monde ne revienne à de meilleurs sentiments sur le nucléaire », appuyant ainsi le starter pour une course à l’armement.

Interrogé par la presse sur les possibles implications de sa déclaration, le président américain disait, « Que ce soit une course aux armements ! Nous allons les battre à chaque niveau et les survivre à tous ».

700 milliards de dollars ? « Clairement insuffisant » !

C’est la réponse donnée par un rapport du Congrès américain en Novembre sur la pertinence du budget Trump alloué à la Défense. Selon la presse nationale qui rapporte les conclusions du rapport, au plus fort de cette course engagée, « La supériorité militaire des Etats-Unis, colonne vertébrale de son influence mondiale et de sa sécurité nationale, s’est érodée à un niveau dangereux » et si Trump n’y prend garde, « L’armée américaine (…) pourrait avoir du mal à gagner, ou peut-être perdre, une guerre contre la Chine ou la Russie » alors même rapporte un média étranger ce budget « insuffisant » représenterait le double de ceux qu’allouent ces puissances adversaires. Et Trump le reconnait lui-même 700 milliards de USD, « c’est fou ! ».

Et si on faisait une pause…

Il n’en fallait pas plus au ‘’first american’’ pour appeler ce lundi, ses homologues chinois et russe à lever le pied ;  «Je suis certain que, à l’avenir, le président Xi et moi-même, avec le président Poutine, nous commencerons à parler d’une pause significative dans ce qui est devenu une course aux armements majeure et incontrôlable » un appel d’autant plus saugrenu que c’est Trump lui, qui, disant faire de l’armée américaine « de loin l’armée la plus forte du monde » n’avait pas hésité en Mars , à faire selon un média américain,  pour 1 300 milliards de dollars de dépenses militaires. Le Pentagone, sollicité par la presse américaine, n’aurait pas désiré faire de commentaire laissant la latitude au secrétaire à la Défense, James Mattis, de déclarer aux journalistes qu’il n’avait pas vu le tweet du président.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Mohamed Il y a 6 jours

    Et fait aussi triompher nos couleurs nationales parceque qu’on ne ve