Ouvert depuis le 17 décembre 2018, le procès ICC Services semble s’enliser dans le mensonge. C’est le sentiment qui anime le président de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Cyriaque Dossa l’a fait savoir aux différentes parties du procès au cours de l’audience du lundi 31 décembre 2018.
Le procès ICC Services progresse mais  la vérité semble-t-il, est lente à sortir  de  la  bouche des  sachants,  accusés  et  témoins. Le président de la  Criet  Cyriaque Dossa a la même impression. Il l’a dit de vive voix aux différentes parties de ce procès au cours de l’audience du lundi 31 décembre 2018. Pour le juge, ce sont les parties au procès qui doivent aider à la manifestation de la vérité afin que le droit puisse être dit. « Plus celles-là choisissent de cacher  ce qu’elles  ont  fait, plus  ceux-ci , les témoins et sachants ,  décident  de ne pas  restituer à la  cour ce qu’ils savent réellement des faits  en cause, plus  le procès prendra du temps pour s’étaler dans le temps »  a-t-il déclaré.

Loading...

 Les pressions inciviques

Le président  de  la Cour craint aussi  que le corps du délit soit dévoré à dessein par les diverses forces  qui  agissent pour  que  le  procès  ne puisse aboutir. « Ce qu’il faut éviter à tout prix, c’est de voir ce  procès définitivement consumer dans la flamme du mensonge, le piège du temps,  les pressions inciviques sur ceux qui ont  accepté d’animer ce  segment processuel y afférent » a-t-il prévenu.  Le corps du  délit ce sont les sommes d’argent récupérées chez les déposants par les prévenus  et les instruments qui peuvent retracer l’usage  qui en a été fait, de même que les immeubles, les biens meubles acquis et les  ordinateurs qui  peuvent renseigner la Cour.

 

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. Si le président connait la vérité il ne lui reste qu une chose prendre les accusés pendant l audience et leur foutre cette vérité dans la bouche. C est plus simple non?

  2. Le seul but de ce proces etait d’instrumentaliser la justice pour tacler Yayi a la veille des elections apres avoir colle les chiens aux trousses de ses lieutenatns.
    Ni la recherche de la verite, ni la reparation , ni les compensations ne sont un but…
    Alors cette farce qui amuse crux qui n’ont rien d’autres permet a des magistrats qui semblent bien avoir vendu leur ame de s’arrondir les fins de mois… et donner des gages de docilite…
    On a envie de rire quand un juge demande a des prevenus d’aider a la manifestation de la verite ?
    N’avons nous pas des Officiers de PJ, des procureurs, des juges d’instruction, une brigade eco et financiere ?
    A quoi servent ces gens ?
    N’ instruit on pas un dossier avant un proces public ?
    Des pieds nickeles…
    Ce serait ridicule si notre pays n’etait pas l’objet de cette tragedie !!!

    • le président Talon premier magistrat et sbires magistrat sont illégaux et déni de compétence , c’est vraiment un désert de compétence que nous livrent ces gens pour nous distraire honte à eux la politique du ventre à encore de beaux jours devant eux.

  3. Moi je demande que la CRIET aussi s’interresse plus a notre Tegbenou parce que s’insercement a suivre ce proccès,il n’arrive pas bien a me convaincre et il est a la base de tout .on donatteur d’argent .mahou ce proccès m’enerve deja car quelqu’un a qui le commissariat a saisit ces clés,il a dit et ne pouvait pas le signaler au cours dela perquisition et puis on etait obligé d’aller chercher un soudeur et meme on recherche 27milliards

  4. Le seul mérite s’il y a n avait un, c’est de nous offrir un divertissement et rien d’autre.La pièce théâtrale est jouée à la perfection par les *** qui e sont les membres de la crier, les accusés, les témoins et autres *** que sont les “sachants”

  5. Oh aziz que tu as raison en ce qui concerne les privileges et autres émoluments de ces gens qui président cette parodie de proçes , on apprend même que leurs chantiers de construction avan avancent á grands pas , honte á eux

    • foutaise…!! dis tu..?

      ils savent trés bien ce qu’ils font…ces dits magistrats..de la compromission et de la trahison de leur serment

      Les privilèges indus..qu’on leur accorde..leur ont tourné la tete et toutes facultés…

      C’est une honte…que des gens…avec un bac plus…se fassent manipulés…par des gens..incapables de décrocher…un simple deug…

      N’est ce pas…la manifestation..de l’égoisme…du beninois…pret à sacrifier sa dignité..pour ses interets..?

  6. Bof…!!

    Quelque chose d’illégal,anti const..animé par ceux là…qui ont juré de vendre leur ame..au diable..parler de mensonge…c’est ridicule…..

    Le mensonge,la béninoiserie..la méchanceté donc…le mensonge..font partie de l’adn…de ce machin…

  7. De quel droit parle t- il celui là ? Et puis est il lui même dossa , droit dans ses bottes , en président une cour “illegale” , aux ordres de talon ,pour ” tomber ” le président yayi boni ? L’effet escompté ne marche pas , talon s’en apperçoit , et vous verrez qu’ils vont cesser la retransmission en direct de proçes inique où l’honneur , la dignité , le mépris pour les fonctions respectives exercées par nos hauts fonctionnaires de police sont jetées en pâture , alors que cette cour dite criet donne du crédi aux dires et allégations préparés de concert avec le pouvoir , á de vulgaires ban.dits

Répondre à Jean Flavien Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom