Le professeur Béatrice Ahyi Aguessy, la première femme gynécologie-obstétrique du Bénin et de la sous-région ouest-africaine a tiré sa révérence hier, vendredi 11 janvier 2019, au Cnhu de Cotonou.Professeur Béatrice Ahyi Aguessy est une personnalité du monde de la médecine moderne. Elle a eu un parcours atypique qui la met en première position à plusieurs niveaux. Première femme professeur de rang magistral à l’Université nationale du Bénin (Unb), elle est la première à décrocher l’agrégation en 1983 à Paris, toutes compétences confondues dans cette université.

Née en 1934 au Bénin, Béatrice Ahyi est entrée en faculté de Médecine de Dakar comme première étudiante noire, après son diplôme Série Science expérimentale – BAC D-  en 1958. Une année en Faculté des sciences puis quatre ans en Médecine après, elle s’installe à Paris pour poursuivre ses études. Son séjour en France fut couronné de succès car, en 1968, elle passe sa thèse de Médecine. En 1972, elle réussit au dernier diplôme de gynécologie-obstétrique puis trois ans après, devient spécialiste en stérilité. Egalement, elle a évolué dans le domaine du planning familial, de la ‘‘médecine de travail’’ et de la ‘’médecine pénitentiaire’’. A l’université du Bénin, elle a formé plusieurs générations de médecins.

Béatrice Ahyi Aguessy est l’épouse du professeur Honorat Aguessy, père des sociologues béninois, fondateur de la faculté des lettres, arts et sciences humaines de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) et président du congrès mondial panafricain (Comopa).

3 Commentaires

  1. Voilà une dame, mémé, femme bien formée.Aujourd’hui nos etudiante en medecine et à l’INMES s’accrochent à leurs portables android dans les amphiteatres et laboratoires, tout le temps c’est whasapp et facebook.Elles sont devenues des tueuses

  2. Les vrais modèles dont on entend parler seulement après leurs morts. Elle devrait être une référence pour la jeunesse et surtout pour les femmes. C’est bien dommage.
    RIP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire