Une déclaration de la ministre Damares Alves lors de sa prise de fonction a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux. Malgré les explications données après, certains groupes ont lancé un appel à manifestation. A peine, a-t-elle pris service qu’elle est déjà au cœur d’une polémique. Elle, c’est Damares Alves, la nouvelle ministre de la femme, de la famille et des droits de l’homme. Certains propos qu’elle avait tenu lors de sa prise de fonction n’ont visiblement pas eu un très bon écho au sein des administrés. Une vague de critiques l’avait envahi sur les réseaux sociaux depuis qu’elle a affirmé : « Attention, attention. C’est une nouvelle ère au Brésil : les garçons s’habillent en bleu et les filles en rose »

Ces propos seraient souvent associés aux mouvements traditionalistes qui affichent une flagrante opposition à la théorie du genre. Sur Twitter ou encore sur Facebook, les messages sont presque les mêmes. On peut lire entre autres réactions venues de partout et même de certaines personnalités « La couleur n’est pas le genre ».

D’autres préfèrent poster des photos faites avec des habits bleus et roses pour s’insurger contre cette affirmation de l’une des deux femmes ministres du tout nouveau gouvernement Brésilien. Des groupes sur les réseaux sociaux ont même lancé des appels à manifestation contre cette affirmation de la ministre.

Une métaphore…

L’avocate et chrétienne très engagée contre l’avortement qui s’occupe du département de la femme, de la famille et des droits de l’homme a essayé de justifier sa déclaration qui a pris une autre tournure dans le pays. Pour elle, c’est une métaphore qu’elle utilisée pour caricaturer la théorie du genre à laquelle, le président Brésilien est foncièrement contre.

Le genre est un concept utilisé pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes. En d’autres termes, la femme est capable de faire selon cette théorie tout ce qu’un homme fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom