Le 3 avril prochain, le député François Ruffin mettra à la disposition du public français le premier film tourné sur les « Gilets Jaunes ». Les droits d’auteur issus de « J’veux du soleil » seront reversés au Secours populaire.

Le mouvement de protestation des « gilets jaunes » qualifié de peu structuré continue de faire parler de lui. Ce mouvement dont les manifestations auront marqué la France et le monde entier commence par être immortalisé par des œuvres cinématographiques. « J’veux du soleil ». C’est en effet, le titre du film qui est en court de réalisation sur les « gilets jaunes » par un député. François Ruffin qui se surnomme « député-reporter » a annoncé que cette œuvre sera disponible à partir du 3 avril et que ses droits d’auteur seraient reversés au Secours populaire.

Devoir de mémoire

Le député LFI de la Somme estime qu’il est important et même nécessaire de laisser à la postérité un souvenir de ce mouvement qui a manifesté son mécontentement à des moments spéciaux de l’année. « Si on ne fait pas ce boulot, la trace de ce mouvement exceptionnel dans notre histoire va être faite par BFMTV, des éditorialistes, des intellectuels à chemise blanche, qui vont résumer ça à un mouvement violent, d’alcooliques, voire de fascistes et d’antisémites » a affirmé l’homme politique amoureux du cinéma. Pour lui, le mouvement des « gilets jaunes » n’a pas encore montré tout ce dont il est capable. « Quand un mouvement tient entre Noël et le jour de l’An, qu’il tient en janvier, c’est qu’il y a des chances pour qu’au printemps il se passe des choses dans ce pays » affirme-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire