Le révérend Isaac Owusu Bempah s’est attiré les foudres d’une partie de la population au Ghana après avoir prophétisé la mort de certaines personnalités politique et publique du pays.La tension est monté d’un cran ces derniers jours au Ghana et il a fallu que les autorités religieuses du pays sortent en première ligne, pour apaiser les esprits et demander aux populations d’éviter tout acte de violence. Les esprits se sont chauffés après la prédication du pasteur Owusu Bempah le 31 décembre. En effet, lors du culte du nouvel an, le révérend a prophétisé que certaines personnalités ghanéennes allaient mourir en cette année 2019.

Il a notamment cité l’ancien président du Ghana, John Dramani Mahama, l’actuel vice-président du pays, Mahamudu Bawumia. Il a déclaré que si ces deux personnalités politiques ne cherchent pas refuge en Dieu, alors la mort frappera. Il a aussi indiqué que le chef imam du Ghana, Sheikh Usman Nuhu Sharubutu, pourrait lui aussi mourir en cette année 2019.

Des prédications qui passent mal

Ces différentes prédications ont provoqué le courroux de la population, ainsi plusieurs jeunes se sont mobilisés pour aller saccager des biens appartenant au révérend Owusu Bempah dans quelques villes du pays, notamment la capitale Accra. Certains jeunes ont mêmes menacé de poursuivre le révérend après que ce dernier ait prophétisé la mort de l’ancien président John Dramani Mahama.

Pour faire baisser la tension, les leaders religieux du pays, musulmans comme chrétiens ont appelé à l’unité et à la tolérance afin de proscrire toutes formes de violences qui pourraient nuire à la société ghanéenne.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom