Eric Drouet, l’une des figures emblématiques des gilets Jaunes a été arrêté ce mercredi à Paris. Alors que la tension était quelque peu redescendu sur le front social, cette interpellation risque d’entraîner de nouvelles actions de la part des Gilets jaunes.Eric Drouet a été arrêté alors qu’il se rendait sur l’avenue des Champs-Elysées en compagnie d’une poignée de sympathisants pour déposer des bougies place de la concorde, en soutien aux dix morts et aux blessés qui ont été enregistrés depuis le début de la contestation sociale. Eric Drouet, chauffeur routier de 33 ans est l’une des personnalités les plus médiatiques du mouvement des gilets jaunes.

Loading...

Il a été un maillon un relais essentiel dans la mobilisation citoyenne lors des premiers week-ends de rassemblement. Son arrestation ce mercredi a provoqué une vague d’indignation chez les gilets jaunes. Kamel Amriou, le président du mouvement citoyen des “gilets jaunes” s’est insurgé contre l’interpellation de Drouet qu’il juge disproportionnée. Au micro de France Inter, il s’exprimera en ces termes: ” Ce n’est pas un très bon message à envoyer au reste de la population et de la grande majorité de Français qui soutiennent nos actions.”

Une arrestation qui pourrait mettre le feu aux poudres

De nombreuses figures de l’opposition politique se sont aussi indignés face à cette arrestation du chauffeur routier. Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise a même dénoncé sur Twitter un “abus de pouvoir” ainsi “ qu’une police politique qui cible et harcèle” les figures des gilets jaunes.

Même son de cloche du côté de l’avocat d’Eric Drouet, Me Kheops Lara. Alors que son client est toujours en garde à vue, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l’avocat s’est offusqué face à une interpellation ” totalement injustifiée et arbitraire” et d’ajouter  que la faute du leader des gilets jaunes a été de déposer ” des bougies sur la place de la Concorde à Paris en hommage aux victimes gilets jaunesdécédées pour des motifs variés à l’occasion des manifestations et de l’occupation des ronds-points.” Me Kheops Lara a indiqué avoir demandé au procureur de Paris de lever la garde à vue de son client.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom