Un autre responsable de l’entreprise chinoise Huawei a été mis aux arrêts en Pologne. Weijing Wang qui officiait dans le pays en tant que directeur des ventes de la structure est soupçonné d’espion. 90 jours de détention. C’est du moins la décision qu’a prise un tribunal Polonais contre le directeur des ventes du géant de la téléphonie mobile Huawei en Pologne.

En attendant les enquêtes qui aboutiront à sa condamnation ou non, la législation de ce pays, prévoit qu’il soit condamné à 10 ans de prison si les faits qui lui sont reprochés étaient vérifiés.

Selon l’information qui a été rendue publique par l’agence de presse du pays, il serait soupçonné d’espionnage. Répondant au nom de Weijing Wang, le ressortissant Chinois vivant en terre Polonaise qui a plaidé non coupable lors du procès, a été arrêté avec un complice d’origine Polonaise. Sa résidence a été perquisitionnée à en croire un responsable du service du contre-espionnage de la Pologne.

Deuxième responsable de Huawei arrêté dans le monde

L’arrestation de Weijing Wang est la deuxième qu’a connue l’entreprise chinoise. En effet, Meng Wanzhou directrice financière de la structure a été arrêtée au Canada au mois de décembre dernier. Agée de 46 ans, diplômée d’un master en gestion de l’Université des sciences et technologies de Huazhong, la fille du fondateur de Huawei serait soupçonnée d’avoir violé l’embargo sur la vente de produits technologique américains à l’Iran. Aussi l’Etat Américain demande-t-elle son extradition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom