Les forces politiques de l’opposition au Bénin se sont réunies hier, mercredi 16 janvier 2019 à Cotonou, pour donner une impulsion irréversible à la constitution d’une liste unique pour les législatives 2019, avec l’accord des anciens chefs d’Etat, Nicéphore Dieudonné Soglo et Boni Yayi, du président d’honneur de l’Union sociale libérale (USL) Sébastien Ajavon et d’autres personnalités politiques.« Ce jour 16 janvier 2019, l’histoire et la postérité retiendront que l’opposition politique  béninoise présentera une liste unique aux élections législatives d’Avril 2019 ». C’est ce qu’ils ont clamé à la fin d’une rencontre dans l’après-midi d’hier au siège de la Renaissance du Bénin (RB) à Cotonou. La RB, les FCBE, l’USL, le MADEP et autres partis, forces, mouvements et personnalités politiques de l’opposition ont décidé de se mettre sous une seule et même bannière, avec une seule liste pour participer aux prochaines élections.

Cette liste unique de l’opposition est le seul instrument utile que réclame le peuple béninois et dont il a besoin pour réussir ces élections, selon le premier vice-président de l’Assemblée nationale du Bénin, Eric Houndété. Pour lui, c’est l’outil pour restaurer le Bénin, le droit à la liberté d’opinion et de presse, la démocratie, le parlement. « De l’avenir de notre pays dépend le comportement que nous allons avoir aujourd’hui » affirme-t-il.

Yayi et Soglo convaincus

« Le prérequis, le préalable, c’est la liste unique » confirme l’ex chef d’Etat Boni Yayi. Il avoue qu’avec cet outil, le sourire reviendra sur toutes les lèvres à partir du 28 Avril 2019. « Que le 28 avril prochain, démocratiquement, la joie revienne dans les cœurs. J’y crois. Le Bénin nous appartient tous. C’est ensemble que nous sommes forts. » déclare le président d’honneur des FCBE qui invite tous les Béninois à travailler dans ce sens pour dit-il, « mettre fin à ce calvaire que vit le peuple ». Il a aussi appelé le peuple béninois à la vigilance face au nouveau code électoral en vigueur au Bénin. Pour lui, ce code est « le pire » qui existe non seulement sur le continent mais aussi dans le monde. Et ce, avec beaucoup de confusions non encore éclairées.

« Il est temps de retrouver notre unité, notre liberté en mettant terme aux exactions. Ça va changer » dira le président Nicéphore Dieudonné Soglo, lui aussi, très attaché à la constitution de cette liste unique. « C’est la liste unique. Et nous allons trouver les accommodements ; mettre de côté nos petits problèmes pour aller dans l’union » ajoute-il.

Des organes pour concrétiser le projet

Les porteurs de cet engagement ont décidé de la constitution d’un comité restreint de suivi chargé de faciliter la mise en œuvre de cette liste et des organes affiliés. Le comité de suivi « poursuivra aussi, en collaboration avec la Coalition pour la Défense de la Démocratie (CDD), les discussions avec les mouvements et forces politiques rassurés par ce projet politique aux fins d’un élargissement plus inclusif ».

8 Commentaires

  1. Cette alliance de l’opposition sortira en Avril le Bénin du régime obscure… L’ex président Dr Thomas Boni Yayi et Le Président Soglo sont deux grande têtes sur qui le peuple peut compter afin de tourner dos au régime actuel…

    • soglo..opposant à talon…et à la rupture…juste parce que son fils…est en difficulté..

      est ce l’avenir du benin…est fonction..de la position,de la posture,et de la place des soglo..dans la république…?

      Yayi..opposant à talon et à la rupture….mais pour quelle…projet alternatif..

      le meme yayi..qu’on a vu pendant 10 ans…?…non merci.!!!..et surtout..qu’il ne s’est jamais excusé…de toutes les dérives…durant son règne…

      Pour moi..une opposition..à ce régime de prédateurs…doit etre assurée par des jeunes et de femmes..tels amoussou,biaou,delaure faton,korogoné…guy mitopké…

  2. Je suis évidemment content de cette décision. Mais Eric Houndété opposant me laisse un peu perplexe !!!

    Au début du quinquennat il était où ???

    Qu’est ce qui s’est passé pour qu’il devienne opposant seulement à la fin de la législature ???

    En tout cas, qu’il fasse le jeu, mais c’est des gens sur qui on ne pourra pas compter.

    En tout cas, pas moi.

  3. Agadjavidjidji, tu as fait une belle analyse , soit Talon gouvernement actuel soit total dans ses décisions ou l’opposition prend le contrôle, le peuple beninois est mâture et décidera lui même de son avenir. Que Dieu nous guide .

  4. Eric Houndété : « De l’avenir de notre pays dépend le comportement que nous allons avoir aujourd’hui >>. Voici quelqu’un dont l’étoile est entrain de s’assomblie petitement.Houndété s’associe avec des demons du pays…rien de grand ne sortira de cette alliance.

  5. “Ce jour…l’histoire et la postérité retiendront que l’opposition politique béninoise présentera une liste unique…” Voilà ce que perso, j’appelle se payer de mots. C’est ronflant, ça ne veut rien dire et ça donne un tour ridicule à un événement politique.
    J’espère simplement que la jeune génération (les 19 députés avec MITOKPE, qui ont protégé la Constitution : ça c’est historique), la jeune génération ne se fera pas embourber dans un rassemblement qui ressemble plus à une écurie pour la course aux places qu’à un acte politique.

  6. C’est bien! La victoire des forces du progrès et de la jeunesse sur les has been et autres cautions morales de la chienlit n’en sera que plus belle. Je suis personnellement content que ces élections à venir prennent de plus en plus les allures d’un référendum pour ou contre la rupture.

Répondre à People Annuler la réponse

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire