Sur fond de tensions sociales aux USA, la first Lady américaine, à cause de récentes publications sur la toile se fait prendre à partie par des internautes américains.Melania Trump se serait fait, selon un magazine people, remonter les bretelles par des suiveurs sur internet ; après que la première dame américaine ait publié sur twitter, des photos de la pluie de neige sur la maison blanche. Des photos scéniques, pris du balcon de la présidence, qui se voulaient d’un pittoresque recherché. Quelques commentaires sur sa publication disaient Est-ce que les gens qui ont dégagé la neige ont été payés ?”, ou encore « Je me demande si nos fonctionnaires seront capables de payer leurs factures de chauffage »,  « Peux-tu voir des employés non payés/au chômage de ton balcon ? ».

Ces photos suivaient une publication de Donald qui disait ; « J’aimerais pouvoir partager avec tout le monde la beauté et la majesté d’être à la Maison Blanche et de regarder dehors les pelouses enneigées et le Rose Garden. C’est vraiment quelque chose – PAYS SPÉCIAL, ENDROIT SPÉCIAL! »

Un autre affront selon les américains

Les réponses selon les médias ne se seraient pas fait attendre.  Il est vrai que la First lady aurait de l’avis de certains observateurs, multiplié au cours de l’année écoulée des incartades qui tendraient à l’affubler de l’épithète de femme un peu simple d’esprit. Mais si malgré cela, il arrivait à la première dame d’arborer une veste stipulant ‘’ je m’en fiche complètement’’, il n’en demeurerait pas moins que Melania n’en mènerait pas large.

Car cette fois, la bourde, voire la provocation n’aurait pas été de son fait. La bonne épouse, n’aurait juste fait qu’illustrer la publication de son époux de président. Cependant le timing était des plus mauvais pour partager le bonheur « et la majesté d’être à la maison blanche », et cela à cause de la crise socio-politique que traverserait actuellement les USA ; un blocage de toutes les administrations fédérales en protestation de la décision de Donald Trump de faire passer son projet de construction d’un mur à la frontière du Mexique, dans le nouveau budget de l’Etat.

Aussi les travailleurs privés de salaires des administrations fermées ont fort peu gouté les épanchements bucoliques du couple présidentielles, « Peux-tu voir des employés non payés/au chômage de ton balcon ? » auraient-il répondu aux photos de la première dame.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire