Le secteur financier mondial a été secoué il y a quelques semaines par la démission surprise du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. Depuis le poste reste ouvert et les candidats annoncés par la presse occidentale commencent à sortir du silence. C’est le cas de la nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne ministre des finances de son pays et ancienne directrice de la Banque mondiale, elle fait partie des personnes citées dans les coulisses.

Pour rappel, Mme Okonjo-Iweala avait été candidate en 2012 mais avait perdu contre Jim Yong Kim. En marge du Forum économique mondial de Davos, elle a accordé une interview à la chaîne américaine CNN. Pour l’ancienne directrice de la Banque mondiale, si les circonstances sont réunies et qu’elle se sent soutenue, elle pourrait parfaitement occuper le poste : “Je serai candidate si je suis nominée (…) Je sais que, parce que j’étais dans la course en 2012, beaucoup de gens me posent la question.“.

A la question de savoir si elle avait déposé sa candidature, elle a voulu être honnête : “Non je n’ai pas déclaré ma candidature“. Pour rappel, les candidats au poste de président de la Banque mondiale sont nominés par les directeurs exécutifs. Le choix final se fait parmi ces candidats.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom