Le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants américains n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer les conditions dans lesquelles les dernières élections ont été organisées en RDC. Il invite la communauté internationale à la vigilance. Des proches du président Américain critiquent ouvertement le gouvernement congolais. L’organisation de la dernière élection présidentielle est en effet, le sujet de cette critique à peine voilée de Edward Randall Royce appelé Ed Royce.

Cet homme politique américain membre du Parti républicain estime que les élections présidentielles qui ont eu lieu en RDC le 30 décembre dernier n’étaient « ni libres ni équitables ». Le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants américain, dans une déclaration affirme que plus d’un million de personnes dans les fiefs de l’opposition congolaise ont été empêchées de participer au scrutin.

« Ailleurs, les informations faisant état de longues files d’attente, de dysfonctionnements des machines à voter et de matériel d’électeur manquant ont été généralisées » a martelé l’élu pour la Californie à la Chambre des représentants des États-Unis. Pour lui, les États-Unis doivent redoubler d’efforts pour soutenir le peuple congolais, qui souhaite une transition pacifique et un gouvernement qui réponde à ses priorités.

Plus rien n’étonne Ed Royce venant du RDC

Au pouvoir depuis bientôt 18 ans, la gouvernance de Joseph Kabila a visiblement déjà tout révélé au monde. Venu au pouvoir après l’assassinat de Désiré Kabila, son père, sa gestion aurait révélé bien de choses.

« Pendant des mois, les forces de sécurité de la RDC ont réprimé des militants et des journalistes favorables à la démocratie alors que le successeur choisi par Joseph Kabila tentait de gagner du terrain dans les sondages » a rappelé le républicain. Il n’exclut pas la possibilité d’une sanction à l’encontre des acteurs de l’organisation de cette élection dont les résultats pourraient être contestés.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce qui se passe en RDC et dont Kabila et son clan sont responsables est tout simplement, pas plus ni moins, du haut brigandage qui mérite d’être découragé. Trop c’est trop!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire