A l’occasion d’un entretien téléphonique, le président français Emmanuel Macron a pu échanger sur divers sujets avec son homologue russe, Vladimir Poutine.Mercredi, le président français Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec son homologue Russe, Vladimir Poutine. L’occasion pour les deux hommes d’évoquer de nombreux sujets sensibles, dont celui de la guerre en Syrie. Ainsi, selon certaines informations, le chef de l’État français aurait réaffirmé la nécessité de terminer la guerre contre l’État islamique.

Macron tacle indirectement Washington

Une manière pour lui de taper du doigt sur Washington. En effet, les États-Unis ont été accusés d’avoir « lâché » leurs alliés en prenant la décision de quitter le sol syrien, laissant par la même occasion le champ libre à l’État islamique qui, bien que regroupé dans ses derniers bastions, n’a toujours pas été officiellement battu. Une situation qui plonge la coalition et les forces engagées sur place dans une situation relativement instable, ce qui semble faire peur à Emmanuel Macron.

Ainsi, selon l’Élysée, ce dernier aurait également insisté sur le fait d’éviter quelconque déstabilisation politique et militaire dans la région susceptible de faire le jeu des terroristes. Enfin, le message concernant le respect et la défense des forces kurdes a, lui aussi, été passé. Pour rappel, le fait que les Américains, fervents défenseurs de leurs alliés kurdes, se retirent du champ de bataille, laisse la place libre aux Turcs afin de les attaquer, Ankara considérant les forces YPG comme étant une branche des terroristes du PKK.

La crise russo-ukrainienne, également abordée

Enfin, dans un tout autre registre, les deux hommes ont abordé la question de la crise russo-ukrainienne. En effet, il y a quelques semaines, les forces russes ont décidé d’arrêter trois navires ukrainiens et leurs marins au niveau du détroit de Kertch. Une situation qui a accentué les tensions entre les deux états, poussant d’ailleurs le président Porochenko à déclarer l’instauration de la loi martiale dans une partie de l’Ukraine. A ce titre, Macron s’est félicité du cessez-le-feu trouvé le 27 décembre dernier, invitant toutefois la Russie à libérer le plus rapidement possible les marins encore arrêtés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire