Aujourd’hui soucieux de voir un mur s’ériger à la frontière américano-mexicaine, le président Trump tenait un tout autre discours il y a de ça 15 ans.Réussira-t-il à faire plier le congrès américain ? En effet, le président Trump s’est lancé dans un véritable bras de fer avec le clan démocrate afin d’obtenir d’eux, qu’ils acceptent de placer le financement de son mur à la frontière américano-mexicaine, dans le budget de 2019. Pour le moment, rien n’est gagné puisque personne ne semble prêt à bouger de ses positions.

Trump défend son mur face aux Démocrates

Il faut dire que pour Trump, le mur représente le point d’orgue de son mandat. En effet, s’il venait à faire plier l’administration, ce dernier aura d’une part, fait preuve d’une poigne de fer, mais surtout d’une véritable envie de tenir ses promesses de campagnes. De l’autre, côté, les Démocrates ne veulent pas perdre la face et semblent prêts à tout pour mettre des bâtons dans les roues du président Trump, en vue des prochaines présidentielles.

Toutefois, il y a de ça 15 ans maintenant, celui qui n’était qu’un simple homme d’affaires tenait un tout autre discours. En effet, ce dernier invitait les jeunes diplômés du Wagner College de Staten Island, à tout faire afin de réaliser leurs rêves et que chaque mur qui allait se dresser face à eux, méritait d’être traversé. « N’abandonnez jamais » leur lançait-il, avant de continuer « si vous vous trouvez face à un mur de ciment, passez par-dessus, passez à côté. Mais il faut que vous vous rendiez de l’autre côté de ce mur

Une petite sortie largement relayée sur les réseaux sociaux et qui devrait donner beaucoup de courage et d’envies aux personnes actuellement dans le viseur de l’exécutif.

1 COMMENTAIRE

  1. Bel effort de mémoire de votre rédaction, qu’il convient de prolonger.
    Pouvez-vous exhumer les interventions démocrates sur l’immigration et la sécurisation de la frontière sud depuis plus de 10 ans  ? 
    Je vous promets un autre moyen de vous amuser en écoutant Pelosi et Schumer, les présidents démocrates ou Hillary Clinton… unanimes pour régler ce grand problème de sécurisation de la frontière mexicaine…
    Le détournement approximatif et partisan des paroles prononcées par Trump, est en passe de devenir une discipline olympique, qui n’est guère flatteuse pour la profession mourante des journalistes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire