Au Venezuela, la situation sociopolitique est de plus en plus tendue. Alors que Nicolas Maduro vient d’être investi pour un autre mandat, ses détracteurs sont de plus en plus nombreux. De nouvelles manifestations ont eu lieu et d’autres sont prévues pour forcer l’héritier de Chavez à abandonner le pouvoir. 

Toute chose que ce dernier refuse de faire. Pour compliquer la tâche, l’opposition majoritaire à l’Assemblée, et menée par Juan Guaido entend prendre le pouvoir : « Aujourd’hui, 23 janvier 2019, en tant que président de l’Assemblée nationale, invoquant les articles de la Constitution bolivarienne de la République du Venezuela, toute notre action étant basée sur notre Constitution, devant Dieu tout-puissant, le Venezuela, et avec tout le respect de mes collègues et membres de la Table de l’Unité, je jure d’assumer formellement les compétences du pouvoir exécutif national , en tant que président en charge du Venezuela pour parvenir à l’arrêt de l’usurpation du pouvoir, un gouvernement de transition, et des élections libres » a lancé le leader de l’opposition qui affirme qu’il est désormais le président par intérim du Venezuela.

Trump prend position et menace

Juste après cette déclaration de l’opposant de 35 ans, le président américain Donald Trump a affirmé qu’il reconnaissait ce dernier « comme étant le seul président du pays ». Une situation explosive qui pourrait mener vers une guerre civile d’après certains observateurs.

Pour rappel, il y a quelques jours des militaires qui préparaient une insurrection ont été arrêtés par des militaires du pays. Un signe des temps qui prouve que la situation dans le pays est plus qu’explosive.

1 COMMENTAIRE

  1. Tout se paie ici bas. Tu ne peux pas passer ton temps à détruire autrui sans avoir un jour le retour. Les États Unis seront détruit un jour, tôt ou tard de la même façon. Ainsi va la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom