L’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb) n’est pas contente du gouvernement du président Talon. En conseil syndical extraordinaire, le samedi 02 février 2019 à la bourse du travail de Cotonou, les conseillers et autres responsables du syndicat ont abordé des sujets, source de frustrations des travailleurs.

Entre autres sujets, il s’est agi de la loi sur l’embauche, l’encadrement du droit de grève, l’emprisonnement et la contrainte à l’exil des opposants, la misère du peuple. «Aujourd’hui, le gouvernement de Patrice Talon ne passe pas par quatre chemins, pour frustrer les travailleurs que nous sommes.» a déclaré le Secrétaire général Emmanuel Zounon à l’ouverture du conseil.

Pour le Sg/Unstb, il y a une mauvaise foi dans du président Talon envers les travailleurs. «Pour montrer sa mauvaise foi envers nous et son hostilité au dialogue entre partenaires sociaux et lui, il n’a même pas défini clairement dans la loi des finances exercice 2019, un budget clairement alloué au Conseil national du dialogue social.» relève le syndicaliste.

Talon vit-il au Bénin ?

Selon les interrogations du Sg/Unstb, le président Talon n’est peut-être pas sur la même planète que le peuple béninois. «Pendant que le peuple souffre, pendant que les jeunes sont sans emplois, le Président court pour annoncer à la télé qu’il a créé 200.000 emplois. On se demande à l’aune de cette déclaration, si Patrice Talon vit au Bénin». Il invite tous les conseillers à «resserrer les rangs et être prêts pour les combats à venir».

Emmanuel Zounon prépare son départ

Pour ces combats, le Sg/Unstb annonce déjà une relève. C’est l’une des raisons de la tenue du conseil extraordinaire du samedi dernier. «Le présent congrès trouve d’ailleurs sa source dans la préparation de l’alternance qui à l’Unstb, est la règle des règles». Il rassure d’une relève de qualité. «Notre organisation syndicale est dans sa quarante cinquième année et vivra aussi longtemps que le Bénin existera. Nous préparons très bien la relève. Très bientôt, nous laisserons l’Unstb dans la main de cette relève qui, croyez-moi, ne sera pas la chasse gardée d’un quelconque pouvoir».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom