Pour avoir été écartés de la course à la prochaine élection présidentielle Sénégalaise, Khalifa Sall et Karim Wade avaient saisi la Cour de justice de la CEDEAO, une manière de contester l’invalidation de leurs candidatures à la prochaine élection présidentielle Sénégalaise par le Conseil constitutionnel. Les juges ouest-africains vont statuer ce 7 février sur ces différents et l’instance Ouest-Africaine va se pencher sur ces 2 recours avant que les juges de l’Afrique de l’Ouest ne donnent leurs avis.

Loading...

Justement la décision de ces juges est d’une importance capitale pour ces deux hommes politiques, cette procédure à la cour de justice de la CEDEAO reste l’ultime recours, la dernière action judiciaire pour Karim  Wade et Khalifa Sall.

D’ailleurs, l’ancien maire de la ville de Dakar Khalifa Sall, ancien député détenu à Rebeuss dans le cadre de l’affaire de la caisse d’avance à la Mairie de Dakar, reste suspendu au verdict de la juridiction régionale pour rendre publique la forme de sa participation à l’élection présidentielle .

Karim Wade pour sa part vit au Qatar depuis son emprisonnement suivi d’une grâce présidentielle. Et c’est Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) qui   l’avait jugé et condamné dans la traque des biens jugés mal acquis contre d’anciens dignitaires du régime d’Abdoulaye Wade par son successeur Macky Sall.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom