La police républicaine sur les dents ce matin dans plusieurs villes du Bénin. A Allada et à Tori, deux communes du département de l’Atlantique, les éléments du Général de brigade Nazaire Hounonkpè ont dû user de la force pour disperser un groupe de manifestants qui protestait contre la non délivrance du certificat de conformité aux partis de l’opposition. Ces manifestants avaient barricadé la route inter-état qui traverse les deux communes.

Porto-Novo et Tchaourou sous la contestation

Dans la même matinée on a assisté à des mouvements similaires à Porto-Novo dans le département de l’Ouémé et à Tchaourou dans le département du Borgou. C’est d’ailleurs cette dernière commune qui a vu naître l’ancien président de la République Thomas Boni Yayi, actuel président d’honneur des Forces Cauris pour un Bénin Emergent.

Un parti de l’opposition qui n’a toujours pas obtenu son certificat de conformité à la nouvelle charte des partis politiques tout comme Restaurer l’Espoir (RE) de Candide Azannai et l’Union Sociale Libérale (USL) de Sébastien Ajavon.

2 Commentaires

  1. Le Président Talon doit comprendre que le Bénin n’est pas sa propriété. Quand à la police républicaine, qu’elle reste républicaine et surtout qu’elle ne défend pas un clan contre un autre. Ce combat est pour la démocratie et la liberté. S’il y a morts d’hommes et de femmes, ce sera très grave.
    Dans les jours à venir, les choses pourraient s’apaiser si le président retourne à la raison. Ici c’est le Bénin.
    Quant aux klé-bés de ce forum….je ne vous adresse pas la parole….compris?

  2. Commenter :Nous sommes dans quelle pays???
    un pays sans opposition! notre vie est dans les dents du président.
    je suis partant pour tous les mouvements sur le point de contestation.
    il est temps pour le benin de faire face a ce PR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom