Le 02 octobre dernier, le journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, très critique à l’égard des autorités de son pays, a été froidement assassiné à l’intérieur du consulat saoudien d’Istanbul en Turquie. Le meurtre du journaliste avait provoqué une vague d’indignation au sein de la communauté internationale. Jamal Khashoggi, venu rencontrer une équipe d’employés de l’ambassade de Riyad fut tué et son corps démembré.

Cet ignoble assassinat a profondément choqué et les enquêtes des autorités turques ont permis de mettre en lumière la responsabilité des plus hautes autorités saoudiennes dans le meurtre de Khashoggi. Le prince saoudien, Mohammed Ben Salmane a été particulièrement pointé du doigt. Selon Ankara et de nombreuses agences étrangères dont la CIA, MBS ne serait pas étranger à l’affaire.

Violation du droit à la vie

Pour la Turquie, il n’y avait pas de doute, l’assassinat du chroniqueur du Washington Post a été planifié plusieurs jours à l’avance par le sommet de l’État saoudien. Après avoir donné plusieurs versions contradictoires sur l’affaire, Riyad avait fini par reconnaître que Khashoggi a été tué à l’intérieur du consulat d’Istanbul suite à une opération qui aurait mal tourné avec les agents saoudiens venus le rencontrer.

Pour Agnès Callamard, la rapporteuse spéciale de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur les exécutions extrajudiciaires dans l’affaire Khashoggi, le constat est clair. De retour d’une mission en Turquie où elle était allé s’enquérir de l’enquête sur le meurtre du journaliste, elle a conclu que l’assassinat de Jamal Khashoggi a été “planifié et perpétré par des représentants de l’Etat d’Arabie saoudite.” La diplomate onusienne fut troublée par les preuves qu’elle a pu recueillir auprès des autorités turques.

Elle s’est insurgée contre l’utilisation de l’immunité diplomatique pour commettre un meurtre en toute impunité. Mme Callamard livrera ensuite: “Ce meurtre était prémédité et constituait la violation la plus grave du droit le plus fondamental de tous, le droit à la vie.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire