Dans un communiqué radio en date de ce lundi 25 février, le maire de Parakou Charles Toko, informe ses administrés que « les manifestations publiques à caractère revendicatif sont interdites jusqu’à nouvel ordre » dans la commune. Motif de cette interdiction : la préservation de la paix sociale et la protection des biens et des personnes en cette période de « perturbation sociale».

Charles Toko veut-il prévenir les mouvements d’humeur?

Le maire fait allusion au climat social actuel pour le moins tendu à cause des prochaines élections législatives. En effet, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes ( Allada, Porto-Novo, Tchaourou) du Bénin ce lundi 25 février. Les militants essentiellement acquis à la cause des partis d’opposition protestaient contre la non délivrance des certificats de conformité à ces formations politiques. C’est peut être pour prévenir ces mouvements d’humeur que le maire de Parakou a pris cette décision.

Pour rappel, les élections législatives auront lieu le 28 avril prochain. Conformément au calendrier électoral, la Céna clôture demain mardi, le dépôt des dossiers de candidatures pour ces consulations populaires.

21 Commentaires

  1. Ce n’est pas une bonne manière dans une démocratie de dire quand on veut que les manifestations à caractère revendicatif sont interdites. C’est nul de se comporter ainsi.

  2. L’affaire est réglée
    Par d’évangeliste Aux élections ni à la politique Béninoise
    Clôture de dépôt, jour – hihihihi
    Évivi……dandan

  3. Merci prophète Aziz.
    Charles Toko a une mémoire courte.
    Les marches pacifiques c’est notre droit. J’ai lu in ___ appelant les marcheurs ___. Triste.. ..Les rouges….. Les mercredis rouges…..Les……
    Qui sème le vent……
    D’ailleur nous avons un plan B.

  4. ah il faut vivre longtemps pour voir une chose et son contraire. C’est Toko qui dit cela. Et pourtant hier il encourageait les mercredis rouges à travers son journa Le Matinal et sa radio Océan FM qui dénigrait en longueur de journée et de semaine Yayi et les FCBE. Tchikoiiiii. Tout finit par finir.-

  5. Et pourtant le Pr avait proposé au peuple un mandat par président, c’est l’opposition qui s’est débrouillé à faire voter contre, ne venez pas nous dire maintenant que ce même Pr veut s’éterniser au pouvoir, votre raisonnement ne tient pas dans ce contexte.

  6. ma prophétie…sur la non participation de l’opposition aux élections..étant actée…

    Attendez..à la nouvelle phase..qui consiste..à nous imposer un état de siège..en sortant du matos…et procéder aux arrestations….par les barbouzes..les pandores zélès…

    Il y aura meme des disparitions……

    Les marches de protestation…ne me paraissent..pas à la mesure de l’enjeu

    Djogbenou..et talon…ont atteint leur but..par la ruse et la rage annoncée..et ce n’est pas…maintenant qu’il vont rennoncer

    Réflechissez bien….!!

    • On a cherché on a trouvé..

      Et dans sa stratégie malicieuse…il va chercher un second mandat….

      Cette recherche..l’amènera à mettre en place.un complot..pour liquider abt…..puisque pik..lui ne compte plus…

      C’est dans la dialectique de choses…..et vive un régime…à la éyadéma..peut etre meme pire..

      Car il modifiera la const…à sa taille..à son dessein…en toute liberté…

      • On comprend maintenant comment le sicilien est devenu riche….

        En éliminant systématiquement tous ses concurrents….

        Martin rodriguez,paraizo…nous avaient tous narré leurs mésenventures..

        Yayi pour l’avoir pratiqué..nous a prévenu…

        Nous avons..une bonne quenelle..dans le cu…

  7. C’est que du vent. Cela ne changera rien au verdict des urnes ils veulent ou ne veulent pas celui ou ceux qu’ils craignent iront aux élections et on connaît la suite… Quand on choisit les maires sur un coup de tête au lieu de les faire élire légalement par la population c’est ce qui se passe…

  8. Charles a pris une très bonne décision. Il faut interdire toute manifestions à Parakou. J’ai de sérieuses pour ma ville. Parakou présente de sérieux risques d’afftintements assez préoccupant. Et pour cause, c’est le fief de Yayi, pendant.
    Interdire une manifestation n’est qu’un acte administratif. Les populations l’observeront-elle? J’y suis peu sûr.
    Talon seul peut arrêter l’évolution de la crise qui se dessine: ne pas exclure l’opposirions de ces élections.

  9. Il ne revient pas à un Maire d’interdire une manifestation. Mais ;Charles pour préserver la paix et le calme dans sa ville fait des recommandations.
    Recommandation ne veut pas dire interdire.
    Avis aux fauteurs de troubles.

  10. Ces gens là se croient tout permis. On dirait qu’il n’y a plus dans ce pays des textes qui régissent les libertés publiques.
    Bientôt, ils nous INTERDIRONT de circuler dans les rues, voire même de respirer…

  11. CES GENS LÀ SE CROIENT TOUT PERMIS.. C’EST À CROIRE QUE NOUS N’AVONS PLUS DES TEXTES QUI RÉGISSENT LA REPUBLIQUE. ON INTERDIT TOUT ET ON CENSURE TOUT.
    BIENTÔT, ILS NOUS INTERDIRONT DE CIRCULER DANS LES RUES, VOIRE DE RESPIRER…

  12. “les manifestations publiques…..sont interdites” et de quel droit ? La liberté de manifester est parmi les libertés pilier de la Démocratie. ça c’est pour le fond.
    Un maire est officier de police judiciaire pas juge, ni préfet. Il y a t-il eu un conseil communal qui a voté cet arrêté municipal ? ça c’est pour la forme

  13. Toko ira bientot retrouver son ***** de matinal***** *** Talon…
    Des gens qui ne comprennent rien a la democratie, aux lois, a la constitution du Benin sont place par ******
    Toko ferait bien d’etudier l’histoire du Benin… la constitution avant de prendre des arretes illegaux…
    Quelle loi lui donne le droit d’interdire des manifestations, une liberte essentielle consacree par la consititution ?
    Des ***** , hier porte serviette de Yayi, aujourdhui *****…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom