Le Venezuela est décidément à la croisée des chemins. Le président Nicolas Maduro fait face à de vives tensions depuis que Juan Guaido s’est autoproclamé Président de la République. Le successeur du très charismatique Hugo Chavez dans une position d’autant plus critique que son opposant a été reconnu Président par intérim du Venezuela par la plupart des pays Occidentaux et par les Usa. Les américains accusent par ailleurs Nicolas Maduro d’empêcher l’aide internationale d’entrer dans le pays.

La France, l’Allemagne, la Grande Bretagne, l’Espagne et bien d’autres nations européennes reconnaissent en effet l’opposant Juan Guaido comme président intérimaire du pays. Les Etats-Unis, quant à eux, ne reconnaissent pas la réélection de Nicolas Maduro comme président et multiplient les sanctions à l’encontre du successeur de Chavez.

Le Président américain Donald Trump est particulièrement critique à l’encontre de Nicolas Maduro et envisagerait même toutes les options pour voler au secours du peuple vénézuélien « dans sa noble quête de la Liberté » (Discours sur l’état de l’Union).

Les militaires vénézuéliens sous pression américaine

 « Faites le bon choix ! », tel est le conseil de John Bolton, conseiller à la sécurité nationale américaine, aux militaires vénézuéliens. Par cette déclaration, John Bolton demande aux militaires vénézuéliens de se rallier à l’opposant Guaido pour bénéficier d’une exonération des sanctions, ceci dans l’intention à peine voilée d’amener le régime vénézuélien à l’implosion.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom