Depuis son arrivée à la tête de la maison blanche, Donald Trump suscite régulièrement de nombreuses polémiques. Même au sein de son équipe gouvernementale, il y a des dissensions à son sujet. Depuis le début de son mandat il a pris une série de décisions qui ont porté atteinte à sa fonction de président. Sur une chaîne américaine, Andrew McCabe, un ancien haut cadre du FBI a révélé que la destitution du président Trump a été envisagée en 2017.

Andrew McCabe, qui a assuré l’intérim à la tête du FBI après le limogeage de James Comey en 2017 a indiqué que Rod Rosenstein, le numéro 2 du département américain de la Justice et lui, avaient discuté sur la possibilité d’écarter Donald Trump du pouvoir. A l’époque, le magnat de l’immobilier devait faire face aux soupçons de collusion de son équipe de campagne avec la Russie lors de l’élection de 2016.

Vers une enquête du Congrès

Ces soupçons d’ingérence russes dans la présidentielle américaine avaient débouché sur une enquête, confiée au procureur spécial Robert Mueller. L’ancien haut responsable du FBI dira qu’au même titre que Rod Rosenstein, ils avaient des doutes sur la capacité de Donald Trump à gouverner. Il livrera par la suite que Rod Rosenstein, qui supervisait l’enquête russe à discuter avec lui du 25e amendement de la Constitution, qui permet au vice-président et une majorité du cabinet à déclarer le président “inapte”à assurer ses fonctions.

Les révélations de McCabe ont amené le sénateur Républicain Lindsey Graham, un proche de Trump, a demandé qu’une enquête du Congrès soit menée afin de découvrir si effectivement il y a eu une volonté de destituer Donald Trump. Graham dira qu’il usera de toutes ses prérogatives pour que toute la lumière soit faite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom