La semaine écoulée, la Commission électorale nationale autonome (Céna) a rejeté les dossiers du PRD. Au nombre des irrégularités constatées et qui motivent ce rejet figure la non légalisation du certificat de nationalité de Charlemagne Honfo. Interrogé cet après-midi par Océan Fm, l’actuel maire de Sèmè-Kpodji assure que son document était bel et bien légalisé.

« Le certificat de nationalité que j’ai déposé , voilà une copie encore légalisée. C’est depuis 2015 j’ai légalisé cette pièce et voilà encore des légalisations qui restent. J’en ai plus d’une dizaine encore à la maison » se défend-il. L’édile de Sèmè-kpodji pense sincèrement qu’il y a eu un dysfonctionnement au niveau de la Céna. De plus, comment peut-on douter de sa nationalité alors qu’il signe des documents administratifs en tant que maire, se demande t-il.  L’ancien député du PRD estime que ses documents ont peut-être été manipulés.

Le document n’était pas légalisé

Du côté de la Céna on nie toute intention visant à causer du tort à une formation politique. Pour le président de l’institution Emmanuel Tiando, le document en question n’était pas légalisé. « Nous n’avons aucun intérêt à comploter contre un parti politique » ajoute-t-il. L’homme en profite pour rassurer sur l’inviolabilité des cantines contenant les dossiers des partis politiques à la Céna.

Selon ses explications, les cantines sont déposées dans le bureau de la vice-présidente de la commission électorale chargée de l’organisation des élections. Elle n’a pas accès aux clés. Celui qui les détient n’est autre que le commissaire Houngbédji qui n’a pas accès au bureau de la vice-présidente. Donc « qui aurait pu alors substituer les dossiers ? » s’interroge Emmanuel Tiando.

Il a réaffirmé la bonne foi de l’institution qu’il dirige affirmant toutefois qu’il ne peut pas empêcher « quelqu’un de dire que la Céna n’est pas crédible ».

23 Commentaires

  1. C’est une nouvelle loi et notre première expérience tout va rentrer dans l’ordre il faut avoir confiance à nos dirigeants.

  2. Est-ce que la loi n’a pas prévu des recours en cas d’insatisfaction? Et pourquoi les gens s’agitent de la sorte?

  3. Vraiment mon cher pays, moi dans toutes ces affaires, il y a anguille sous roche, sinon comment comprendre un expérimenté et de surcroit un maire habitué aux élections va fournir de faux documents. Moi je n’y crois pas. Pour nos commentaires, faisons attention et réagissons comme des hommes biens. N’est ce pas que les dossiers ont été reçus d’abord avec vérification avant la séance de validation? nous sommes tous béninois et on a beaucoup de points communs. Le pays nous appartient à tous.
    Mon cher Président Talon, doit tout faire pour réussir sa première élection législative 2019. Donc c’est un texte pour lui aussi. Mais à cette allure, il n’a plus une quotte de popularisation.

  4. Cher compatriote ! Regardons l’avenir en face et débarrassons nous de tous nos pesanteurs sociologiques et politiques en faisant une analyse objective. En effet nous avons tous suivi la rencontre tenue par le chef de l’ETAT avec les partis politiques et les réponses données par Me Adrien Houngbedji pour justifier la falsification des pièces ; Mes chers nous sommes dans un pays organise et tout le monde entier a les yeux sur le Benin ; cette rencontre est suivi à l’internationale et un président de Parti et mieux un président de l’Assemblée Nationale qui défend le faux. Non vraiment nous devons être sérieux et balayer cette génération de pourriture. Nous pouvons ne pas aimer Talon mais nous devons lui recommander de nous aider à balayer ses gens ; C’est inadmissible dans une République.

  5. Ces *** du PRD prennent les gens pour des ***. En tout cas, tout le monde ne l’est pas. Rompus à des pratiques de ***, ils ne peuvent avoir d’écho favorable qu’auprès de citoyens *** sans aucune culture politique ou carrément de mauvaise foi comme eux.
    Quand certains parlent de peuple, ils ne savent même pas ce que ça signifie. En tout cas, le peuple n’est pas ceux qui ont horreur du travail bien fait et qui ont fait de la tricherie et du mensonge leur bible. Nourris au biberon du ***, ils en sont prisonniers.

  6. Tiando Tu Veux Tué Les Beninois A Cause De L’argent Que Talon Ta Donné. Tu As Ete Attrapé Par Les Enfants Et Non Les Grands.

  7. Tiando Crimimel De La Democratie ,Talon Assasin De La Constitution Benoise, Djobgenou Le Planificateur. Vos Ruses Et Rases Ont Ete Revelés Au Monde Beninois Par Le Prd. Merc Au Prd.i

    • Le planificateur….!!!!

      Tiens..tiens….!!!…le sultan aziz…toujours en avance…sur ses analyses,observations…

      Mais ici…il ne s’agit..de planification…mais de l’agissement..génétique pathologiques..qui tiennent…des considération et h no..anthropologique….spécifique…et bien connu…depuis toujours…

      • mais..il faut aussi..avouer et reconnaitre…que tiando..par les manoueuvres indignes..à la céna…nous montre…que des mutations…anthropologiques…s’opèrent aussi…chez certaines personnes…qu’on croyait..issu…de l’esprit de droiture..de la probihité…de la morale…et incorruptuble (parce que justement..ils n’attachaient pas d’importance à l’argent)..

        Comme si nous sommes tous contaminés..en raison de la proximité incestieuse..

        C’est dommage…!!!

  8. La CENA a t elle exigé quatre le certificat de nationalité soit légalisée ? Pour le MAIRE , c’est non. Qu’en dit Tiando? C’est la première interrogation à laquelle il faut répondre.

  9. Voilà, le président Tiando est pris la main dans le sac. Il ne pourra pas en sortir. Certes pour le moment c’est déclaration contre déclaration. Honfo dit qu’il a présenté un certificat légalisé, Tiando dit que le certificat n’était pas légalisé. Seulement que l’étude des dossiers des partis ne se fait pas par le seul président de la commission, c’est un travail qui est fait et contrôlé par un groupe de gens. Monsieur Tiando est il sûr maintenant qu’en cas de procès tous les membres de la CENAT répeteront devant le juge la version à lui Tiando au sujet du certificat. Surtout que les pièces irrégulières dans les listes de candidature du bloc progressiste et Républicain malgré lesquelles, Tiando a déclaré que ces deux blocs sont les seuls admis pour aller aux élections, ont pu sortir des murs de la CENAT pour se trouver dans les mains de qui de droit qui les exploite à présent.
    Mais ceci mis de côté, le deputé Ahouanvoebla figure toujours comme membre fondateur du parti PRD et jusqu’à ce jour n’a présenté aucune demande de non appartenance à ce parti comme prévu par le statut du parti, cependant se présente aussi comme membre du bloc progressiste de Talon et a été positionné sur la liste de ce parti. Un doublon que Monsieur Tiando a visiblement laissé passer tout en rejetant les dossiers d’autres partis à cause de la même irrégularité de doublon.
    La CENA peut à présent vouloir se défendre comme elle veut sous tous les aspects, l’acte du favoritisme des uns et de l’exclusion des autres est évident et ne peut plus s’effacer. Voilà Talon, Tiando et Djogbenou pris ainsi les mains dans le sac et qui veulent encore garantir aux populations des élections libres, transparentes et équitables. Dieu est grand.

  10. C’est terrible, il a fournit un certificat non légalisé et il se lève pour vouloir salir la CENA. C’est honteux. La CENA doit commencer à porter plainte contre ces politiciens corrompus. Voilà c’est ça l’opposition que nous avons au Bénin. Une opposition « kpayô » rempli de hors-la-loi, des gens qui refusent même de payer leurs impôts ils passent leur temps à mentir au peuple.
    Courage à cette digne institution qu’est la CENA.

    • Depuis quand le prd…est de l’opposition…fido..!!

      De toute façon…l’opposition..c’est tout le peuple…

      Cette démonstration…de force en est la preuve que vous etes..vomi par les beninois

      Si votre mouvance veut organiser..une marche..à cotonou…vous n’aurez meme pas cent badauds..

    • Qu’est-ce qui peut amener un candidat à une élection législative, dans une contexte de tous les défis liés à la mise en oeuvre de lois nouvelles, à produire une pièce non légalisée, alors qu’il en plusieurs légalisée ? Pour quel objectif ferait-il une telle chose ? Sachant qu’il reste le seul à en faire les frais ? Rien n’est impossible, mais cette thèse est moins plausible que le sabotage d’une dossier. Aucun pays ne peut se développer si ses citoyens, ses fils n’utilisent pas leur cerveaux pour creuser profondément les situations afin d’arriver une conclusion équitable en attendant d’avoir des preuves car tout le monde peut se tromper. Soyons plus rigoureux dans nos analyses en évitant la passion dans nos interventions.

  11. Voilà la ou en est avec les hommes politiques pour salir les institutions. Franchement je ne suis pas étonnés.
    Comment comprendre que des ne signent pas leur propre statut, fournissent de faux document, se retrouvent sur plusieurs listes à la fois. Et on trouve que ceux des saints qu’il faut supporter. J’ai honte pour ce pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom