La légitimité du président Ali Bongo est au centre d’un vif débat depuis sa réélection aux dernières joutes électorales au Gabon. Son récent accident vasculaire cérébral a donné du grain à moudre à ses opposants, avec à leur tête Jean Ping. Ce dernier qui clame depuis longtemps avoir gagné les précédentes élections présidentielles a décidé de s’allier à la plateforme «appel à agir» qui a lancé un ultimatum aux autorités gabonaises.

Pour cette plateforme revendiquée par des citoyens, les autorités gabonaises doivent décréter une vacance du pouvoir au Gabon au plus tard le 31 mars; et ce parce que ses membres estiment que le président Ali Bongo n’est plus en mesure d’assurer les fonctions vu son état de santé.

Une initiative appuyée par le candidat Jean Ping pour qui la situation a trop duré. Il faut toutefois dire que cet ultimatum a très peu de chance d’être respecté.

2 Commentaires

  1. Des opposants mangeurs. Ils ont tous bouffé avec Papa Bongo et Ali. C’est ça opposition? Le vilain chinois qui a fait enfant avec sa soeur veut nous raconter qu’il améliorera le sort des nous les gabonais…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom