Le crash du Boeing 737 Max 8 de la compagnie Ethiopian Airlines continue de défrayer la chronique; d’autant plus que c’est le deuxième accident du genre qui touche le modèle. Si plusieurs pays ont immédiatement décidé de clouer au sol tous les Boeing 737 Max 8, les USA gardaient jusque-là toute leur confiance en ce modèle en refusant de les immobiliser tout en affirmant cependant que le constructeur allait corriger le problème. Une situation qui avait surpris bon nombre d’observateurs.

Mais sans que l’on s’y attende, le président américain Donald Trump a subitement décidé de changer d’avis il y a quelques heures : « Nous allons décréter en urgence l’interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9 (…) La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue » a lâché le leader américain depuis la Maison-Blanche qui rejoint ses homologues européens.

D’après certains analystes, le problème du Boeing 737 Max 8 viendrait d’un dysfonctionnement du système de stabilisation en vol (utilisé pour éviter un décrochage de l’avion). Les boîtes noires de l’avion d’Ethiopian Airlines ont été envoyées en France pour des analyses poussées. Boeing avait annoncé des modifications à venir sur ce modèle.

2 Commentaires

  1. Personnellement, Donald Trump ne me surprend plus. C’est juste un spécialiste de “volte-face”. Si pour ses relations commerciales la décapitation du journaliste saoudien en Turquie ne lui a rien dit, que pourra-t-on espérer d’un tel individu face à un crash d’avion qui n’est rien d’autre qu’une catastrophe aérienne ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire