Les députés doivent se retrouver demain à jeudi à l’Assemblée nationale pour examiner les propositions de loi devant aider le pays à sortir de la crise électorale. Les parlementaires de l’opposition ont déjà annoncé qu’ils n’accepteraient pas un amendement de l’article 80 de la constitution comme proposé par leurs collègues du BMP.

Loading...
Alors qu’il intervenait sur Capp FM il y a quelques heures, le député Guy Mitokpè a réitéré son opposition à cette proposition. « L’opposition ne va nullement dans le sens d’une modification constitutionnelle. Nous pensons que le moment n’est pas propice pour un amendement constitutionnelle. Nous pouvons trouver des solutions utiles et durables sans bousculer l’ordre constitutionnelle » a-t-il déclaré fustigeant au passage le comportement de ses collègues du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP).

“Retrocéder aux partis les récépissés confisqués”

Pour lui, « on ne peut pas prendre la révision de la constitution comme un moyen de marchandage ». On ne peut pas dire aux opposants, si vous voulez être pris en compte dans le processus électoral, il faut modifier la constitution estime l’opposant. « C’est un marchandage » martèle t-il.  Ce qu’il y a lieu de faire selon lui, c’est de « rétrocéder aux partis les récépissés confisqués » et rechercher le consensus au niveau des forces politiques « avec beaucoup de franchise et de sincérité ». Cela permettra de transformer le fruit de ce consensus en propositions de loi qui seront votées par le parlement.

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. La ruse des compétiteurs nés c’est de rendre les élections inclusive pour la révision de la constitution. On ne donne pas le beurre à quelqu’un en lui reprenant son pain… Hahahaha même un bébé ne se laissera pas faire. Messieurs revoyez votre copie, elle ne passera pas.

  2. le ridicule ne tue pas! Quel est le poids politique de la RE??? depuis que le leader de RE a quitte la RB il n’a pas s’élire seul sur ce parti. c’est souvent par alliance . Qu’il nous souvienne que c’est YAYI qui l’a recupe en le mettant sur la liste FCBE et puis après c’est UN. Aujourd’hui les FCBE ne veulent pas lui. Son parti pourra fait quoi aux elections; il fait juste du bruit§

    • L’opposition ne se résume pas au parti cabine telephonique d’Azannai et aux incultes applaudisseurs du Yinwêland.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom