Les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) ne sont pas contre l’idée de dialoguer pour trouver une solution à ce qui apparaît aujourd’hui comme une impasse dans le processus électoral au Bénin. Ils ne s’opposent donc pas à la relecture en urgence des lois électorales pour des élections législatives inclusives en avril prochain. C’est en tout cas, ce qu’on retient d’un communiqué publié par  Jean-Michel Abimbola hier mercredi 06 mars.

Loading...

Le BMP n’a jamais décidé de s’opposer à la relecture des lois électorales

Il est le coordonnateur général du BMP. Selon le député, ce communiqué vise à démentir les informations relayées ces dernières heures sur les réseaux sociaux et qui tendent à faire croire que ses collègues de la majorité se sont réunis et ont décidé de s’opposer à une relecture de la charte des partis politiques et du code électoral.

Selon  Jean Michel Abimbola, les présidents des groupes parlementaires de la majorité n’ont jamais tenu une réunion pour décider de quoi que ce soit. Au contraire, ils sont disposés à engager des discussions avec leurs collègues de l’opposition afin que le Bénin puisse s’échapper de l’impasse électoral dans lequel il semble s’enliser.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Commenter : Je remercie très sincèrement le president Patrice Talon d’avoir finalement accepté un dialogue transparent, Car sans l’opposition,il n’y a pas une élection dans un pays démocratique comme le Bénin. Au contraire le penserais que nous avions fait du recule au marxisme-leninisme.

  2. Pour un enjeu national aussi crucial , je pense que abimbola me parait trop jeune , pas expérimenté assez , un peu léger pour conduire les débats devant aboutir à un consensus . au passage mes félicitations au secrétaire général de l’ undb de claudine prudencio , Gildas qui dans un français précis , a fait devant talon une intéressante intervention

  3. Il n’a qu’à cesser cette histoire de majorité et minorité et chercher comment ils vont abroger tous les lois scélérates qu’ils ont votées les yeux femés et qui a conduit le Pays dans l’impasse.
    Les partis politiques ne sont pas des entreprises privées qu’une seule personne puisse en créer 2,3 et ainsi de Suite.
    Il faut qu’ils abroge leur charte des parti, leur loi sur le système partisan et le Code pénal voté à 2 heures du matin par 14 députés seulement.

  4. JEAN fait bien attention à ce que tu dit,puis ce tu avait travaillé avec boni yayi et aujourd’hui tu est avec Talon

    • hélas..il n’est pas seul..

      90%..de tous ceux..que yayi a sorti de l’anonymat lui ont tourné…dos jusqu’en il a perdu le pouvoir…meme son preuve neveu..qui s’est fait beaucoup de blé entant…que intendant du palais..

      Des gens sont devenus riches subitement…(histoire de l’avion présidentielle)..

      Des faux .diplomés…qui s’autoproclamment professeur..sans avoir passé un concours..de cames

      des chargés de cours..juste avec un dea…se prennent pour des hommes de droits

      Bref tout le monde..a bouffé dans les mains de yayi

      La morale de cette histoire…c’est l’ingratitude de l’etre humain..

      Mais dieu veille aux grain..et on verra les derrières des gens..dans ce pays..

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom