C’est dans un entretien accordé au journal “l’enquête” que le ministre sénégalais de la justice, Ismala Madior Fall, s’est prononcé sur la légalité d’un troisième mandant du président nouvellement réelu Macky Sall. Selon le professeur et constitutionnaliste, Macky Sall est bel et bien à son deuxième et dernier mandat conformément aux dispositions de la constitution sénégalaise.

La nouvelle constitution adoptée à son septennat

La question d’un troisième mandat du président Macky Sall s’est vite posée à sa réélection au premier tour de la présidentielle sénégalaise en février dernier. La nouvelle constitution sénégalaise qui limite les mandats des présidents à deux quinquennats a été adoptée au courant de son premier mandat de sept ans. Une question juridique s’était dès lors posée avec la possibilité pour le président Sall de briguer un deuxième quinquennat à partir de 2024.

“…aucune possibilité que Macky Sall fasse un troisième mandat”

Le ministre de la justice en bon professeur a recadré le débat assurant qu’il n’y avait “aucune possibilité que Macky Sall fasse un troisième mandat”. On se rappelle que Macky Sall s’était tourné vers le Conseil Constitutionnel pour statuer sur la durée du mandat présidentiel passant de sept à cinq années après un référendum. Le président Sall ne s’est pour le moment pas prononcé sur la question, sa prestation de serment prévue pour le 2 avril, il devrait être en vacances dès mercredi prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire