Au mois de juillet dernier, une rixe mortelle éclatait en plein Paris. Suite à ce déferlement de violences, un jeune homme de 23 ans a d’ailleurs trouvé la mort, victime de 22 coups de couteau. Quelques secondes avant ça, il a été renversé au sol par une voiture de type Mercedes. Les enregistrements de vidéo-surveillance eux, permettront à la police d’en apprendre un peu plus et de faire avancer l’enquête.

En effet, les images permettront de se rendre compte qu’une dizaine de jeunes ont pris part à cette rixe. Soupçonnées d’y avoir participé, cinq personnes vivant dans le XIXe arrondissement seront alors arrêtées puis placées en détention. Parmi elles, se trouve d’ailleurs un certain Mohammed Sylla, véritable star du rap français, également connu sous le nom de MHD. La justice le soupçonnait alors d’être le propriétaire du véhicule ayant renversé la victime. Entendu, l’artiste sera finalement placé en détention provisoire le 17 janvier dernier, mis en examen pour homicide volontaire. Incarcéré du côté de la prison de la Santé, le rappeur sera d’ailleurs considéré comme un détendu lambda, n’ayant notamment pas le droit au quartier VIP. Toutefois, Éric Dupond-Moretti, second conseiller de MHD, le rappeur aura au moins obtenu le droit d’être enfermé, seul.

Plusieurs incohérence pointées dans ce dossier

Enfermé depuis maintenant deux mois, MHD lui, continue de clamer son innocence. Son avocate, Me Arfi a d’ailleurs procédé à plusieurs demandes de remise en liberté, assurant que son client n’a jamais été présent sur les lieux du crime. Toutefois, le parquet ne l’entend pas de cette oreille et la dernière injonction déposée a été rejetée. Une situation incompréhensible pour ses avocats qui ont d’ailleurs pointé de nombreuses incohérences. À l’époque des premières auditions, un suspect assure avoir croisé MHD le soir du drame, aux alentours de 23 heures. Il était alors vêtu d’un jean et d’un t-shirt. Une version qui pourrait alors prouver que le rappeur n’est pas le jeune homme à la chevelure blonde, repéré sur les images. Un constat qui vient appuyer celui de Me Arfi, qui assure qu’il est très compliqué d’y voir quelque chose sur les images de vidéo-surveillances.

MHD, ses avocats montent au créneau

La troisième incohérence concerne la voiture du rappeur. En effet, la Mercedes retrouvée lui appartenait. Or, MHD a eu pour habitude de toujours la prêter à ses amis. En outre, le rappeur a toujours fait cadeau des survêtements qu’il recevait de la part de ses partenaires, Puma notamment. Des vêtements non commercialisés et réservés aux ambassadeurs de la marque. 

Résultat, il semble difficile de prouver que MHD était bel et bien au volant de sa voiture le soir du drame. Toutefois, il reste aujourd’hui acquis que le rappeur n’est pas celui qui a porté le coup mortel au jeune homme, le suspect numéro un étant identifié et en fuite. Il se trouverait actuellement du côté du Sénégal.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom