La tension se fait réelle autour du cas R.Kelly. Accusé par la justice d’abus sexuels sur mineurs, le chanteur a récemment été libéré sous caution. Toutefois, ce sont les personnes entourant l’artiste, qui inquiètent les forces de l’ordre. Récemment, un appel a d’ailleurs fait croire à un possible pacte de suicide entre Azriel Clary, compagne du chanteur, et d’autres jeunes femmes.

Selon le média People, la police de Chicago a effectivement reçu un appel anonyme faisant état d’un pacte de suicide passé entre Azriel Clary et quatre autres femmes, elles aussi sous l’emprise du chanteur. Selon cet appel, les cinq jeunes femmes auraient eu en tête de mettre fin à leur jour, dans un appartement de la Trump Tower de la ville. L’appel n’a toutefois pas précisé la date de ce supposé suicide collectif.

Une fausse alerte, prise au sérieux

Face à l’urgence de la situation, les forces de l’ordre se sont rendues à la tour Trump du quartier North Wabash, à 5h30 du matin. Toutefois, tout le monde se rendra très vite compte qu’il s’agissait d’une simple fausse alerte et que toutes les personnes concernées par cet appel étaient en excellente santé. Contacté, l’avocat du chanteur, Steve Greenberg, a estimé qu’il était offensant que de la crédibilité soit donnée à ce genre d’information.

R.Kelly, une nouvelle vidéo compromettante ?

Pour rappel, R.Kelly est actuellement visé par une enquête portant sur de possibles agressions sexuelles et viols sur mineurs. Une nouvelle vidéo le montrant aurait d’ailleurs été dévoilée, vidéo le montrant en train d’abuser de jeunes filles. Si l’information venait à être confirmée, il y a fort à parier que le chanteur pourrait très vite avoir à faire face à un juge. Visé par dix chefs d’accusation, chacun condamnable de 3 à 7 ans de prison, le chanteur se retrouve ainsi sous les feux de la rampe. De son côté, il continue de nier les faits qui lui sont reprochés.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom