Alors que les relations entre la France et Israël ont toujours été relativement bonnes, une récente incursion des forces de sécurité israélienne au sein même de l’Institut français de Jérusalem a provoqué quelques remous. En effet, ces derniers ont pris la décision d’intervenir en vue d’y annuler la tenue d’un événement.

Visiblement choqué par cette annonce, Paris a convoqué en ce vendredi, le chargé d’affaires israélien qualifiant cette intrusion de “grave et inadmissible”. Selon le ministère des Affaires étrangères, Israël a mis un point d’honneur à ne pas respecter le fonctionnement du réseau culturel français à Jérusalem. Résultat, le gouvernement a souhaité qu’une mise au point “nécessaire” soit effectuée entre les partis.

Une réunion qui ne passe pas auprès des autorités

Était tenu au centre culturel français, une manifestation culturelle avec des palestiniennes issues d’une association. Problème, Israël a estimé que cette association était directement sponsorisée par l’Autorité palestinienne, ennemi numéro 1 du gouvernement. Une raison valable selon les forces de sécurité pour intervenir et mettre fin à cette manifestation. Toutefois, le gouvernement français a confirmé qu’Israël ne pourrait, en aucune mesure, peser sur les relations “denses et anciennes” que la France et la société civile palestinienne entretiennent.

Deux personnes arrêtées

Sur le sol israélien, toutes les activités menées, sponsorisées ou financées par l’Autorité palestinienne, sont considérées comme étant illégales. De fait, les forces de l’ordre ont fait irruption à l’institut, demandant à toutes les personnes préparant l’événement, d’évacuer les lieux. Deux personnes auraient ensuite été arrêtées, à savoir la directrice de l’association, ainsi qu’une bénévole, venue prêter main forte. L’événement en question lui, était dédié à la fête des mères, célébrée le 21 mars dans une partie du monde arabe. Il y était question de vendre de petits objets confectionnés mains par des femmes de Jérusalem.

Voir les commentaires
Loading...

3 Commentaires

  1. Je n’ose imaginer ce qui se serait passé si cela avait eu lieu dans un pays musulman…… Mais bon comme d’habitude il ne se passera rien du tout. Tout est permis avec Israël…

  2. Fini pour la France , les sionistes sont les maîtres de la France , c’est eux qui gouvernent, Macron n’a plus la force dans son pays , il risque de se voir devant des dossiers compromettants que détiennent les sionistes.

  3. C’est un test ou la réponse à quelque chose qu’on ignore.

    Il faut répondre avec mesure, dans les règles de la diplomatie et fermement. S’il y a une part d’ombre dans l’affaire, les services dédiés à ça vont prendre le relais en coulisses

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom