A l’appel des grands partis de l’opposition, des milliers de béninois ont marché hier lundi 11 mars, dans les rues de Cotonou. Parmi ces manifestants figurait l’ancien ministre de la justice Victor Topanou. L’homme a dénoncé le pouvoir en place dans les colonnes de Jeune Afrique. Pour lui, le régime est un « rouleau compresseur qui a atteint son summum » avec l’exclusion des partis de l’opposition de la course aux législatives.

Loading...

“Violation constante des libertés individuelles et collectives”

L’ancien ministre n’est d’ailleurs pas étonné par la situation. A l’en croire, depuis l’arrivée du président Talon au pouvoir, il y a bientôt trois ans, « on a le sentiment d’une violation presque constante des libertés individuelles et collectives ». Pour rappel, l’ex garde des sceaux s’est rangé du côté de l’opposition depuis quelques années. Les actes posés par le pouvoir en place semblent grandement l’irriter au point de l’amener à descendre dans les rues pour crier son ras-le-bol hier lundi 11 mars.

D’ailleurs il confesse n’avoir jamais pris part à une marche auparavant. C’est donc pour la « première fois » qu’il participe à une telle manifestation.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. DES CHARS DANS LES RUES à COTONOU CAR L4ARMEE a mis en garde TALON et ses mercenaires rwandais. C EST TRÈS GRAVE
    MOBILISONS NOUS LES SŒURS ET LES FRÈRES et AMIS DU BÉNIN DEBOUT
    SAISISSONS CETTE EXTRA ORDINAIRE OCCASION

  2. Quand des gens parlent un français soutenu c’est du “gros français”. C’est certainement le cas pour des personnes incapables d’en faire autant et complexés de ne pouvoir, cherchant alors à niveller par le bas…

    • Moi pas gros gros français , parce que pas aller longtemps français, Victor Hugo , paradis, ceux qui gagnent beaucoup, le referendum d’initiative et le gros bazar

  3. The , je connais un , qui parlait gros français , marchait en caleçon rouge tous les mercredis , louait les vertus de la démocratie etc etc , et que trouve à la tête de la cour constitutionnelle , reniant tout , même la marche , les grands concepts du droit , de la démocratie , de la bonne gouvernance , etc etc , et à mon humble avis , Victor tokpanou ne se comportera pas en vermine comme celui que je viens de décrire

  4. ça vous regarde si vous n’aviez jamais pris part à une marche par le passé.Qui etait le porte parole de la Coalition de la ruputure en 2016? qui avait la manie de parler gros français? Intellectuel taré…

    • Mr Topanou , je ne sais pas si aujourd’hui vous etes etes hamnesique .mais ce que je sais , il y a à peine trois ans , vous etiez le porte parole d’une coallition pour la rupture . Donc vous l’ etiez sans conviction ? Certainement la rigueur de la rupture vous a enlevé le biberon de la bouche ! Ah KEREKOU avait raison :cadre taré , le Benin en a trop.

      • Patrice TALON n’a jamais incarné une quelconque rupture.

        Le choix entre le ___ ZINSOU et le malin TALON paraissait simple pour certains. C’est pourquoi le peuple béninois a voté massivement TALON.

        TOPKANOU n’est pas à blâmer, il a été contraint de faire ce choix, car il était dans l’obligation.
        Choisir entre TALON et ZINSOU est un choix très difficile, et moi je me suis refusé de choisir.

        Le scénario idéale serait de démettre Patrice TALON dès sa première faute, mais c’est sans compter que le béninois devant l’argent est prêt à vendre son père, sa mère femme et enfants. C’est pourquoi nous en sommes là aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom