Alexandre Benalla, en marge de ses ennuis administratifs et judiciaires, est révélé par la presse française de ce jour comme une sorte de self made-man, un baroudeur qui n’aurait pas hésité à se jouer des esprits et à jouer du coude, pour se hisser au plus haut dans les sphères du pouvoir. Un parcours chaotique, qui au final lui avait valu de devenir un ex-collaborateur au président Macron.

Loading...

Quand Benalla « enfumait » des députés

L’ancien « proche » collaborateur d’Emmanuel Macron poursuit son bras de fer avec la justice dans une affaire qui désormais porte son nom et fait date. Début avril, une autre enquête était ouverte, contre Alexandre Benalla parce qu’il aurait été soupçonné d’avoir manqué « à ses obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique » rapporte un média français. C’est que selon une presse française, M. Benalla serait un habitué des déclarations ambiguës. Il est rapporté de L’homme qu’il a commencé ses armes en tant que garde du corps au Parti socialiste, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, auraient tous profité de son « assistance sécurité ». Mais remercié et reconverti dans le privé, le jeune homme aurait très rapidement vu l’avantage à tirer de l’ancienne proximité d’élus.

Pascale Boistard et Benoit Hamon feront les frais de son offensive stratégique. C’est que Benalla avait une idée en tête, pouvoir marquer sur son CV, « assistant parlementaire sécurité », sans jamais l’avoir été officiellement. Les deux élus sont approchés, et en mémoire du bon vieux temps, un ‘’petit’’ privilège était à eux sollicité ;  celui d’avoir par leur entremise, un badge d’accès à la bibliothèque et  à la salle de sport du parlement. Privilège réservé, selon le média, à « des assistants rémunérés ou à des collaborateurs des partis politiques » ce que Benalla n’était nullement. Et Benoit Hamon de déclarer ; « Dans ma tête, je fais un badge à un gars du service d’ordre du PS qui veut aller à la salle de sport. Point barre. Il m’a probablement menti sur ce point (…) Je me suis fait enfumer ! ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom