Madagascar est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, avec environ 80% de ses 25 millions d’habitants vivant avec moins de 2 dollars par jour. Les 7 Novembre et 19 Décembre derniers, l’île organisait des élections présidentielles qui assurèrent une transition au pouvoir. Une enquête de la BBC présentée ce jour tend à mettre en évidence les manipulations financières de la Russie dans ces élections présidentielles.

Préserver ses intérêts à tous prix

Madagascar est premier producteur mondial de vanille et détenteur de gisements majeurs de nickel, de cobalt et d’uranium ; une pièce importante dans les enjeux géopolitiques  d’hégémonie et de leadership mondial. La Russie, dans une volonté affichée de diversifier ses ressources en matières premières et de concurrencer économiquement la Chine et  le États unis dans les pays ‘’en voie de développement’’. Aussi dans leur « course folle pour l’Afrique » révèle la BBC, Les spin-docteurs, et autres conseillers en communication  russes auraient tenté de manipuler les élections présidentielles de l’île de Madagascar l’année dernière.

Des accusations d’ingérence, qui arriveraient après le scandale de l’implication présumée de mercenaires russes en République centrafricaine, au Soudan et en Libye et que le Kremlin nierait. Ce lundi l’organe de presse britannique, révélait qu’à la suite d’un série d’enquêtes , il serait ressorti, qu’au moins six candidats avaient reçu des aides financières conséquentes de la part de Russes avant les élections présidentielles de l’année dernière à Madagascar, une volonté de s’assurer les bonnes du futur président quel que soit le vainqueur.

Le ‘’Chef’’ du Kremlin se met aux ‘’fourneaux’’

Selon l’agence de presse, ce serait Evgeny Prigozhin, 57 ans, appelé ‘’le Chef’’ à cause de ses contrats lucratifs de restauration au Kremlin qui se chargea de piloter les négociations. Alors qu’il arrivait en mars 2018 sur l’île en pour des entretiens avec le président de l’époque, Hery Rajaonarimampianina, des agents à  Prigozhin déguisés en “touristes” auraient déjà approché, dans le cadre d’une “opération systématique et coordonnée”, au moins six des 35 candidats aux présidentielles malgaches leur offrant de les aider financièrement rapportait BBC Africa. Plusieurs candidats interviewés par la chaîne d’information ayant accepté de  parler ouvertement des offres russes.

Un candidat, Jean-Omer Beriziky, déclarait en substance avoir été approché par les russes, lui demandant s’il était prêt, s’il était élu à « ouvrir la diplomatie malgache à d’autres horizons » en échange de près de 2 millions de dollars. Des allégations d’ingérence politique corroborer par une autre agence de presse qui citant un ancien ministre mauricien des Affaires étrangères et expert des territoires de l’océan Indien à l’automne dernier, attestait que la Russie aurait en effet intimement tenté d’influencer le résultat des urnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom