Manuel Valls, l’un des candidats en lice pour la conquête de la mairie de Barcelone est en mauvaise posture. C’est du moins ce que rapportent les résultats d’une enquête réalisée par le Centre d’études sociologiques de la ville le dimanche 31 mars dernier. L’ancien premier-ministre français selon cette enquête n’aurait pas de grande chance de remporter cette bataille à l’étape actuelle de la course puisqu’il est classé 5ème sur les 6 candidats inscrits sur la ligne de départ.

Pas d’accord avec les sondages

Seulement 10,8% d’intentions de vote sont exprimées selon ce sondage pour l’ancien candidat malheureux à la primaire citoyenne de 2017. Ainsi, il ne pourrait avoir sur les 41 sièges du Conseil Municipal que 5. Les médias de sa ville où il a vu le jour, ont également rapporté les résultats d’une enquête réalisée en février. Comparée à la précédente, il a perdu deux sièges.

Mais l’homme politique français ne semble pas être convaincu des ces sondages qui selon lui ne reflètent pas la réalité. Sur le réseau social Twitter, il a donné son avis sur les conclusions de l’enquête réalisée par le Centre d’études sociologiques. «Les souhaits ne sont pas des sondages. Nous vous demandons de l’honnêteté et de la sérénité» indique-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom