Nouveau drame au Nigeria où deux personnes ont récemment été tuées alors que quatre autres ont été kidnappées. Tous, se trouvaient du côté d’un hôtel, le Kajuru Castle Resort à une soixantaine de kilomètres de la ville de Kaduna, dans le nord du pays. Une zone montagneuse difficile d’accès qui a permis aux ravisseurs de vite s’évaporer.

Loading...

Parmi les victimes, un Britannique, travaillant dans l’humanitaire. Ce dernier aurait, selon les premières informations, été abattu par les ravisseurs directement depuis une colline. Les kidnappeurs eux, tentaient alors d’entrer dans le Resort, mais n’ont visiblement pas réussi. Une Nigériane, qui accompagnait le Britannique, a également été assassinée, alors que cinq habitants du village voisin ont été kidnappés. Toutefois, sur ces cinq personnes, l’une d’entre elles a réussi à s’échapper.

2 personnes trouvent la mort, 4 sont kidnappées

Un enlèvement qui vient mettre en lumière les nouvelles techniques de ravisseurs qui n’hésitent plus à directement kidnapper des groupes de personnes avant de demander le versement d’une rançon contre leur libération. Kaduna, et le nord-ouest plus généralement, sont de plus en plus visés par ce genre d’agissements, de quoi alerter les autorités qui tentent, tant bien que mal, d’endiguer le phénomène.

Les pratiques du Sud, se répandent au Nord

Un phénomène qui se base d’ailleurs sur ce qui se fait déjà dans le sud du pays. Sur place, les riches locaux et expatriés, travaillant généralement au sein de l’industrie pétrolière, sont souvent enlevés contre une demande de rançons. Influencées, les bandes criminelles du Nord ont alors décidé de délaisser leurs activités premières, à savoir le vol de bétail, et ont ainsi pris la décision de se « reconvertir » vers un système plus crapuleux mais aussi plus rentable. Une situation qui pourrait bien pénaliser l’industrie touristique du Nord du pays puisque, jusque-là, les visiteurs n’étaient pas ou peu impactés par les tensions locales.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom