L’ancien président péruvien Alan Garcia se serait suicidé pour éviter l’humiliation que veulent lui infliger ses ennemis en politique. C’est du moins l’une des informations phares révélée dans la lettre dont lecture a été donnée par sa fille ce vendredi. Cette note qui aurait été écrite quelques heures avant son suicide n’a toutefois pas été authentifiée. La lettre est revenue sur les différentes accusations dont il fait objet. Il y a martelé son innocence et sa détermination à ne pas subir le même sort que certains qui ont été victimes avant lui d’une humiliation.

“Je ne serai pas humilié “

«Je ne serai pas humilié ; J’ai vu d’autres menacés de vivre une existence misérable, mais Alan Garcia n’a pas besoin de subir ces injustices.» a justifié l’ancien président dans la lettre lue par sa fille Luciana Garcia. Il préfère selon la lettre, laisser à ses enfants «la dignité de ses décisions», à ses amis «son orgueil» et à ses ennemis son cadavre en signe de «mépris».

La lettre est revenue sur le caractère hautement politique de l’enquête sur Odebrecht au Pérou et ailleurs en Amérique latine. «En cette période de rumeurs et de haine, à laquelle la majorité croit, j’ai vu comment ces procédures sont utilisées pour humilier et non pour rechercher la vérité» a rapporté Luciana Garcia. Rappelons que l’ex-président péruvien Alan Garcia s’est suicidé mercredi à Lima juste avant son arrestation dans le cadre du scandale de corruption Odebrecht.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom