Le groupe Etat islamique serait à la base de la série d’attaques meurtrières au Sri Lanka le jour de la célébration de la résurrection du Christ. Ce mardi 23 avril, cette organisation terroriste par le canal de son agence de propagande, a revendiqué ces attentats perpétrés contre des églises et des hôtels. Les autorités de cet état situé au sud de l’Inde ont quant à elles associé le carnage aux récents événements qui se sont produits à Christchurch en Nouvelle-Zélande. L’attentat avait eu pour cible deux mosquées, faisant au moins 49 morts et 48 personnes grièvement blessées.

321 décès…

Selon le bilan qui a été établi de façon provisoire de cette situation qui s’est produite le jour de la pâques, 321 morts, dont au moins 45 enfants et adolescents ont été enregistrés. On dénombre environ un demi milliers de blessés. L’attentat s’est produit dans ces différents lieux à l’heure du culte consacrant la célébration de la résurrection du Christ.

«Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s’était passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l’attaque contre les musulmans de Christchurch» a justifié Ruwan Wijewardene, le ministre de la défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom