L’Angola continue de bénéficier de l’appui de la Banque Mondiale. Ce pays fragilisé par la chute des cours du pétrole pourra compter sur un nouveau prêt évalué à 1,2 milliard de dollars. Cette nouvelle qu’on pourrait qualifier de bonne pour le régime de Joao Lourenço a été annoncée par le directeur exécutif de l’institution financière, Fábio Kanczuk, au terme d’une visite de travail dans la capitale angolaise. Les fonds qui seront mis à la disposition du pays en juin seront destinés au financement de certains projets initiés par le gouvernement.

Loading...

“Un partenariat exclusif”

Au cours de la sortie médiatique qui a sanctionné cette rencontre entre l’institution financière internationale et le gouvernement, le responsable de la délégation de la Banque mondiale, Fábio Kanczuk a indiqué que ce nouveau financement permettra de réaliser certains projets dans le domaine de l’agriculture, de l’amélioration des statistiques économiques, de l’eau, de l’électricité et du capital humain. « Nous allons sceller un partenariat exclusif entre la Banque mondiale et le gouvernement angolais, de sorte que notre institution puisse aider efficacement le gouvernement à mettre en œuvre ses politiques économiques, qui vont dans la bonne direction » a affirmé le représentant de la Banque Mondiale. Du côté des autorités angolaises, elles estiment que ce prêt intervient à un moment opportun. Notons qu’avec ce prêt de 1,2 milliard de dollars, le montant prêté par la Banque mondiale à l’Angola s’élèvera à 2,4 milliards de dollars.

Voir les commentaires

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom