Après les ministres Sacca Lafia et Abdoulaye Bio Tchané, quatre autres ministres élus députés lors des élections législatives du 28 avril 2019 pour le compte de la 8ème législature au Bénin, viennent de déposer leur démission laissant leurs sièges à leurs suppléants respectifs.

Oswald Homéky, Fortuné Nouatin, Mahougnon Kakpo et Alassane Seïdou ne siègeront pas à l’Assemblée nationale du Bénin, 8ème législature. Chacun d’eux a préféré son poste ministériel à son siège de député. Ils ont chacun informé le parlement par une lettre de démission lu en ouverture de la séance de ce mardi 21 mai 2019.

Les suppléants

Ainsi, en lieu et place du ministre de la culture Oswald Homéky, siègera Etienne Tognigban. Le ministre de la défense Fortuné Nouatin laisse son poste de député à Gildas Agonkan. Demonle Moko Alidou siègera en remplacement de Alassane Seïdou, ministre des infrastructures et des transports. Quant au ministre de l’enseignement secondaire Kakpo Mahougnon, il cède son siège de parlementaire à Léon Houessou Aden .

6 Commentaires

  1. Écoutez c’est une affaire de mantédjan et de fétri nos ministre ont préférés manger du mantédjan aulieu du fétri

  2. KARL et BFM vous êtes des incorrigibles. Je pense c’est mieux de vous laisser dans votre ignorance. Mais l’envie me prend de vous citer la France. Ça se passe ainsi si vous ne savez pas renseigner vous. C’est pathétique de vous voir déverser votre haine à longueur de journée. Dites moi ça vous apporte quoi.

  3. Correction:
    Assemblée nationale du Bénin: quatre ministres qui n’ont jamais eu l’intention d’y siéger rendent leur démission. La mascarade continue…

  4. 5 ministres ministres démissionnent…!!!!

    Ils ne sont pas bete….!!!

    A l’assemblée de talon(à ne pas confondre avec l’assemblée nationale)..ils toucheraient juste..2 briques..net d’impots

    Au gouvernement c’est 10 fois plus..

    De toute façon…nous “s’emenfou”..ils peuvent manger…les salades par les racines….tant qu’on y est…

  5. Et la saga de la comédie continue. Le ridicule ne tue plus ceux-là. Tenez, les titulaires mêmes sont mal élus car inconnu par les populations. Ils ont été imposés à leur parlement par leur mentor. Et comme si cela ne suffisait pas ce sont les suppléants qui vont siéger. Du coup, les populations ne se reconnaissent pas dans les titulaires à plus forte raison les suppléants. _____

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom