La Cour constitutionnelle, à travers un communiqué, interpelle des députés. Elle demande à 12 députés issus des deux partis qui sont allés aux élections législatives du 28 avril dernier à se «rapprocher du secrétariat général de la haute juridiction, en toute urgence, en vue de prendre connaissance des griefs articulés contre leur élection afin de déposer leurs observations dans le délai imparti». En fait, selon l’article 57 de la loi organique de la Cour constitutionnelle, «le député dont l’élection est contestée devant la Cour, dispose de 72 heures pour produire des observations écrites».

Loading...

C’est donc à cause des recours formulés contre eux que ces députés sont priés d’aller prendre connaissance de ce qu’on leur reproche. En plus de ces 12 députés nommément cités dans le communiqué, la Cour indique qu’il y a aussi des députés élus du Bloc Républicain  dans la 5è circonscription électorale, des députés de l’Union Progressiste dans des 9è et 20è circonscriptions élections. Pour rappel, l’installation de la 8è mandature de l’Assemblée nationale est prévue pour le jeudi 16 mai prochain.

Les 12 députés cités dans le communiqué

  1. Marcellin AKA WOROU
  2. Dominique ATCHAWE
  3. Wallis ZOUMAROU
  4. Bida Y. ABDOURAMANI
  5. Boniface YEHOUETOME
  6. Natonde AKE
  7. Nestor NOUTAI
  8. Badiarou AGUEMON
  9. Comlan Patrice NOBIME
  10. David C. BIOKOU
  11. Salifou ISSA
  12. Alassane SEIDOU.
Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Lol….C’est de la comedie et pourtant ils sont les premiers à le lire et à le commenter en choeur. Du courage pour les quatre ans de chagrin noir

  2. Une pure comédie avec différents acteurs mal inspirés, Au finish, on dira qu’il ya eu aussi des recours devant la Cour, donc les procédures ont été respectées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom