L’attaquant de la Juventus de Turin, Moise Kean, né en Italie de parents ivoiriens, marquait un but en fin de match ce mardi, Cagliari-Juventus de Turin et se faisait prendre à partie par des supporters de Cagliari, lui envoyant des quolibets et aux grimaces à connotations racistes. Pour la Fédération Italienne de Football, il n’y aurait pas là matière à débat.

”Aucune influence sur le cours du jeu”

Selon une presse sportive, La Ligue italienne de football, annonçait qu’elle « elle ne prendrait aucune mesure contre le club de Cagliari au motif que ; « Les chants en question étaient certes répréhensibles, mais n’avaient eu qu’une incidence limitée sur le déroulement du match ». ‘’les chants’’ en question étaient des quolibets et autres imitations de bruit de singe, adressés au jeune joueur de 19 ans de la Juventus , Moise Kean, après qu’il ait inscrit le second but du match, derrière Leonardo Bonucci qui avait ouvert le score pour la ‘’Juve’’ à la 22 ème minute.

Une victoire de 2-0 et Kean comme en signe de défi s’était posté les bras croisés devant la tribune des supporters de Cagliari. La réaction des supporters poussait le milieu de terrain français Blaise Matuidi de la Juventus à protester avec fureur auprès de l’arbitre ; et à l’arbitre de donner un ‘’carton jaune ‘’ aux supporters.

En Janvier de l’année passée l’international français, Blaise Matuidi aurait été victime, selon la presse sportive, des mêmes déviances sur le même Stade, le joueur s’en était plein aux instances sportives national et Cagliari publiait ; « Nous voulons nous excuser auprès de vous si vous avez été insulté à la Sardegna Arena à cause de la couleur de votre peau. Le racisme n’a rien à voir avec le peuple sarde. Seule l’ignorance peut expliquer certains comportements. Respect ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom